Blu-ray Fright Night – Test Blu-ray

Test Blu-ray Fright Night (3D)

– Synopsis –
Charlie Brewster est au top : élève de terminale parmi les plus populaires, il sort en plus avec la plus jolie fille du lycée. Il est tellement cool qu’il méprise même son meilleur pote, Ed. Mais les problèmes vont arriver avec son nouveau voisin, Jerry. Sous les dehors d’un homme charmant, il y a chez lui quelque chose qui cloche. À part Charlie, personne ne s’en rend compte, et surtout pas sa mère. Après l’avoir observé, Charlie en vient à l’inévitable conclusion que son voisin est un vampire qui s’attaque à leur quartier… Bien sûr, personne ne croit le jeune homme, qui se retrouve seul pour découvrir d’urgence un moyen de se débarrasser du monstre…


– Le film –
Réalisateur : Craig Gillespie
Acteurs : Anton Yelchin, Colin Farrell, Toni Collette, David Tennant
Durée : 1h45
Année : 2011
Genre : Fantastique

– Avis technique –
Image 2D : Un rendu lisse, aux contrastes et noirs peu remarquables. Manque de chance, le métrage se passe essentiellement de nuit. Les détails parviennent ponctuellement à se frayer un joli chemin. Pas vilain mais perfectible, la définition demeure confortable.
Note :… 9/10
Son : Une piste bien trop disharmonique pour en profiter. Les voix peinent à l’ouvrage, laissant place à des explosions sonores démentes et efficaces lorsque l’action détonne. Dommage et regrettable. L’anglais sait rectifier légèrement la donne.
Note :… 9/10

– Où acheter ? –

– Caractéristiques du Blu-ray –
Éditeur : Disney Vidéo
Date de sortie : 22.02.2012
Format Cinéma : 1.78
Origine : France
Pistes sons : Français DTS-HD High Resolution 5.1, Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français

– Les bonus –
Peter Vincent : vampirologue
Le guide officiel de « Comment faire un film de vampires mordant »
Scènes coupées et rallongées
« Squid Man » : scène rallongée et intégrale
Bêtisier
Clip : « No One Believes Me » de Kid Cudi

– Critique subjective –
Remake actualisant un bon vieux film d’antan, oubliant le pôle comédie et cherchant à rationnaliser le récit. De ce fait, cette revisite surprend en un sens et passe d’une certaine manière à côté de ses objectifs. Il en résulte un divertissement relativement aseptisé, dépourvu de mordant, un comble, se contentant surtout de tracer sa route sans se renouveler. Distrayant oui, original, loin de là, mais assurément dynamique…
Note :… 3/5

– Recherches –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *