Blu-ray Mia et le Migou : Interview de Jacques-Rémy Girerd

Voici une interview exclusive du réalisateur Jacques-Rémy Girerd à l’occasion de la sortie du Blu-ray de Mia et le Migou. Blurayenfrançais a eu la chance de poser quelques questions au cinéaste. Je remercie vivement ce dernier d’avoir consacré de son temps à évoquer son travail ainsi que le service de presse de France Télévisions qui m’a permis ce privilège.

>> Découvrir le contenu de l’édition Blu-ray et le réalisateur

Blurayenfrançais : Que ressentez-vous vis-à-vis de votre œuvre avec le recul ?
Jacques-Rémy Girerd : Beaucoup de fierté. Fierté d’avoir conduit à bon port, pendant six années pleines, un travail de cette envergure, soutenue par une équipe de plus de deux cents personnes, toutes passionnées. Et aussi une grande lassitude. C’est tellement prenant et le film ne s’arrête pas à la fin du tournage, il faut l’accompagner dans le monde entier. C’est épuisant mais terriblement gratifiant. La sortie du DVD relance encore la vie de ce film qui est déjà devenu un classique. Certaines salles de cinéma l’ont déjà repris 3 fois.


Blurayenfrançais : Expliquez nous en quoi consiste la lecture interactive et comment vous est venue cette idée ?
Jacques-Rémy Girerd : L’éditeur vidéo (FTD) m’a demandé de produire un commentaire du film pour la version blu-ray. Ils voyaient quelque chose d’assez classique au début au plan audio mais très innovant sur le plan des images. Je ne suis pas un bon improvisateur, et je ne me voyais pas parler 1H30 en direct. Je suis quelqu’un de l’écrit. J’ai donc rédigé quelques séquences et de fil en aiguille presque tout le film y est passé. Avec l’écrit on va souvent beaucoup plus loin qu’à l’oral. J’avais à ma disposition un pré montage de la version interactive et j’ai conçu mes commentaires en liaison directe sur mon ordinateur portable. Puis j’ai enregistré le texte avec mon assistante, Flore, et il a été monté avec très peu d’ajustements. J’ai aimé faire ce travail qui éclaire l’histoire de Mia, les choix techniques et artistiques que nous avons été amenés à faire, le contexte du studio, les apports créatifs de chacun, au final il fait participer intimement le spectateur à l’aventure humaine du film

Blurayenfrançais : Cela vous a-t-il pris du temps de concevoir cette lecture ?
Jacques-Rémy Girerd : Beaucoup de temps. Plus de soixante-dix heures. Je suis désespérément lent, comme vous pouvez le remarquer. J’étais en tournée en Chine à cette époque. Grâce au décalage horaire j’étais parfaitement éveillé la nuit, je les ai donc mises à profit pour écrire une partie de mes commentaires.

Blurayenfrançais : Pouvez-vous nous parler du travail que vous avez effectué sur ce Blu-ray, en quoi consiste-t-il par rapport à celui de l’éditeur ?
Jacques-Rémy Girerd : J’ai essayé de concevoir un produit original, sensible et le plus personnel possible. J’avais vraiment envie de partager avec le spectateur sur le terrain de la complicité. Parler comme à des amis. Mon seul regret est de ne pas avoir plus de temps pour aller encore plus loin. Sur le plan des images, nous avons fourni à FTD un grand nombre d’éléments de travail (recherches, animatiques, études diverses.) qui sont éclairants.

Blurayenfrançais : Qu’avez-vous envie de dire aux lecteurs du site pour leur donner envie d’acheter le Blu-ray de Mia et le Migou ?
Jacques-Rémy Girerd : Mia et le Migou est un film hors normes. Nous avons mis six années pour le réaliser. C’est un travail de longue haleine, la plupart des dessins (500 000) ont été réalisés à main. C’est un travail de Titan. L’ équipe a été au service du film du premier au dernier jour et nous avons réaliser ce travail dans une grande harmonie. Chacun apportant sa petite part de créativité. Un film d’animation de cette nature et éminemment un travail collectif même si le réalisateur doit être très présent et vigilent. Ce travail de fourmis ne se voit pas forcément à tous les instants ; Les bonus sont là pour aider à la découverte des coulisses du film, de son alchimie, de ses subtilités permanentes. Il s’est passé des choses formidables pendant les quelques 60 mois de production. Le film ne fait jamais appel au spectaculaire académique comme savent le faire les américains. Passé ces mauvaises habitudes d’appréciation, on découvre dans Mia et le Migou une œuvre tout en finesse qui nécessite pour certains plusieurs visionnement et ce blu-ray pour bien l’apprécier dans le détail. Sous le vernis se cachent des trésors d’ingéniosité. C’est un film fait avec le cœur et il faut le voir également de cette façon au risque de passer à côté. Plusieurs de mes collaborateurs ont conçu de petites séquences explicatives des processus de création. C’est vraiment bien fait, très didactique. Elles sont reprises dans les bonus. Allez voir ça, c’est très instructif !

Blurayenfrançais : La Haute Définition pourrait-elle, à votre avis, influencer l’avenir du cinéma ?
Jacques-Rémy Girerd : Depuis des années, à Folimage, nous travaillons en haute définition. Pour nous l’avenir est déjà derrière nous depuis longtemps.

Blurayenfrançais : Quels sont vos futurs projets pour les années qui viennent ?
Jacques-Rémy Girerd : Nous finissons un nouveau long métrage « Une vie de Chat » réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli. Une esthétique totalement différente de Mia et très originale. Et personnellement, je travaille depuis deux ans à l’écriture d’un nouveau long : Tante Hilda !. J’arrive au bout du scénario et nous devrions lancer la production dans moins d’un an.

Merci encore !
Cédric // www.blurayenfrancais.com

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *