Blu-ray My Blueberry Nights – Test Blu-ray

– Image –
Les choix artistiques ne facilitent pas la tache de la compression. Les effets de lumière, au demeurant magnifiques, ne peuvent être sublimés par la Haute Définition. On assiste davantage à une réplique de la vision ‘cinéma’ avec une nette amélioration qu’à un transfert sans faille. Le disque restitue en effet à merveille, l’ambiance instaurée par le metteur en scène. Mais, justement, on ne peut donc profiter de ce que nous sommes en droit d’attendre. Le piqué manque cruellement de ferveur. Les détails font ainsi défaut, même si bien sûr, ils sont bien plus nombreux qu’avec la version SD. Les focales et les plans ne permettent pas d’avoir des arrière-plans précis. Les couleurs sont quant à elles, sublimes et multiples mais, le grain vient aussi très vite déranger tout cela. Un disque bien décevant !

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Studio Canal
Date de sortie : 03/06/2008
Format Cinéma : 2.35
Encodage Vidéo : NC
Origine : France
Pistes son : DTS HD Master Audio : Anglais 5.1, DTS HD High Resolution Audio : Français 5.1
Sous-titres : Français

– Audio –
Piste non testée

– Le film –
Réalisateur : Wong Kar-Wai
Acteurs : Norah Jones, Jude Law, David Strathairn, Rachel Weisz, Natalie Portman
Durée : 95 minutes
Année : 2007
Genre : Sentimental
Synopsis :
Après une rupture douloureuse, Elizabeth se lance dans un périple à travers l’Amérique, laissant derrière elle un nouvel ami. Sur sa route elle se lie d’amitié avec un policier tourmenté, sa femme qui l’a quitté, et une joueuse dans la déveine…

Critique
J’attendais beaucoup de cette fresque sentimentale. Et je ressors finalement très déçu. Point d’originalité, ni dans la forme ni dans le fond. Certes, la mise en scène se veut feutrée mais cela ne sauve pas le contenu, assez vide et fade. Les personnages sont bien trop vite présentés, à la limite du caricatural. Peut-être était-ce le souhait ? En tout état de cause, seul le personnage de Jude Law est attachant. Malgré ces défauts majeurs, reconnaissons que les acteurs sont magistraux et dirigés avec soin ; Ils ont fait ce qu’ils ont pu avec ce qu’on a daigné leur offrir…

– Les bonus –
– “16 542 km depuis Hong Kong” : entretiens avec Wong Kar-Wai et les acteurs (20′)
– “Cannes – Lyon – Paris” : la promotion du film avec Wong Kar-Wai (10′)
– “Le goût de la myrtille” : avec Gilles Ciment, Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles) et Jean-Luc Douin (Le Monde) (26′).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *