Blu-ray Zodiac – Test Blu-ray

– Image –
Quel beau travail, dans tous les sens du terme, que ce soit aussi bien au niveau de la compression que celui de Fincher pour la reconstitution. Ce transfert illumine littéralement l’œuvre. Cette édition Haute Définition peut ainsi nous faire profiter de chaque détail. Certains plans de San Francisco sont sublimes. Sur 2h40, il n’y a que quelques plans qui affichent un léger grain ‘cinéma’, le reste frôle la perfection. De cette manière, rien ne peut pénaliser ce magnifique encodage. Les arrière-plans, les reflets, le piqué, la précision resplendissent. La palette colorimétrique affiche tout ce qu’il faut pour profiter des teintes du passé. Force est de constater que même si le métrage se déroule beaucoup de nuit, en intérieur ou à faible éclairage, la qualité s’exprime et ne faillit pas.

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Warner Bros
Date de sortie : 13/08/2008
Format Cinéma : 2.40
Encodage Vidéo : VC1
Origine : France
Pistes son : Dolby Digital : 5.1 Français, Anglais, Québécois, Allemand, Italien, Castillan
Sous-titres : Français, Anglais, Néerlandais, Allemand, Castillan, Italien, Danois, Finlandais, Japonais, Espagnol, Portugais, Norvégien, Suédois

– Audio –
Une piste audio idéale sous de nombreux aspects. Les enceintes arrières ne font jamais défaut à l’ensemble et amplifie à merveille les effets sonores du film. Celles-ci permettent de nous envelopper dans l’ambiance générale du film. Ainsi, les différents échos nous plongent au cœur même des scènes. A l’avant, la musique, les paroles sont parfaitement retranscrites par le caisson central et les enceintes de côté. Ici, tout se joue par la nuance, et c’est d’autant plus marquant car on vibre à chaque sonorité, même les plus discrètes.

Note

– Le film –
Réalisateur : David Fincher
Acteurs : Jake Gyllenhaal, Mark Ruffalo, Anthony Edwards, Robert Downey Jr., Brian Cox, John Carroll Lynch
Durée : 162 minutes
Année : 2007
Genre : Policier
Synopsis :
Zodiac, l’insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l’Eventreur de l’Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s’attribua une trentaine d’assassinats, mais fit bien d’autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent. Ceci est la chronique de sa traque qui s’étire sur deux décennies…

Critique
Quelle superbe fresque policière. Pas de temps morts, pas de redondance, on avance dans le temps, en suivant cette fabuleuse enquête sans aucun ennui. Et pour tout vous dire, même après 155 minutes, peu avant le générique, on reste sur notre faim… et on en redemanderait presque ! David Fincher réussit un tour de force à passionner avec cette histoire, dénuée d’action à l’état pur et distille un joli suspense autour de cette histoire, connue des férus du sérial killer. Pour les autres, le film vous propose un magnifique panorama autour de ce jeu du chat et de la souris. Les acteurs, y sont tous plus excellents les uns que les autres. Cette confrontation offre vraiment de beaux rôles, Gyllenhall, Ruffalo, Edwards et Downey en tête. Un incontournable du genre, à n’éviter sans aucun prétexte…

– Les bonus –
– Commentaire audio
– “Zodiac déchiffré”
– “Les effets visuels de Zodiac”
– “Les faits”
– “Zodiac parle”
– Bandes-annonces

>> Disponible chez Amazon.fr.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *