Blu-ray Souviens toi l’été Dernier – Test Blu-ray

– Image –
Un disque ma-gni-fi-que ! La compression est hors du commun, sachant que le film a 11 ans et qu’il se passe à 90 % de nuit, on ne peut qu’être admiratif. Pas un défaut ne pointe son nez. Les scènes nocturnes sont sublimes avec de beaux noirs, de jolis contrastes. Les couleurs excellent à chaque instant. Les séquences proposent une profondeur de champ des plus efficaces. Pas de grain ni de bruit, seuls les plus pointilleux pourront admettre qu’il y a quelques effets de fourmillements (légers) sur les plans du ciel. Les détails, le piqué, la précision rendent idyllique cette vision. Un tel transfert ne pourra que vous ravir et vous amènera à vous débarasser de votre DVD sans aucun regret.

Lire la suite…

Blu-ray Day Watch – Test Blu-ray

– Image –
Ce deuxième opus de la saga a été encodé avec le même soin mais le rendu est moindre. En effet, ce Blu-ray est un cran en dessous du premier. Les fourmillements et le grain sont davantages apparents. Le piqué demeure de très bonne qualité. Les arrière-plans détaillent parfaitement les scènes. Les noirs sont profonds et de beaux contrastes s’affichent devant nous. La palette colorimétrique retranscrit parfaitement l’atmosphère créée par les auteurs. Un disque qui propose donc une précision idéale pour découvrir cette histoire hors-norme.

Lire la suite…

Blu-ray Night Watch – Test Blu-ray

Test de l’image
Un disque d’une qualité redoutable. Fox nous propose ici un encodage qui frise la perfection. Outre, deux ou trois courts laps de temps où de minuscules fourmillements apparaissent, le reste est constant, proposant le film avec un léger grain ‘cinéma’ qui s’oublie rapidement. Ce blu-ray offre un très beau rendu de l’oeuvre. Les noirs sont profonds, les arrière-plans détaillés et une palette des couleurs des plus riches. Le piqué révèle un maximum de précision. Ce beau travail de compression est d’autant plus abouti que le matériau de base ne facilitait pas la tâche : Images crasseuses, Russie morne, faible éclairage, beaucoup de scènes nocturnes. L’éditeur réussit ici un coup de maître.

Lire la suite…

Blu-ray John Rambo 4 – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Un Blu-ray comme on aimerait en avoir plus. L’image est tout simplement somptueuse. Les paysages sont magnifiés par cette Haute Définition de grande qualité. Tout y est pour nous en mettre plein les mirettes : piqué du diable, profondeur de champ à vous couper le souffle, palette colorimétrique sublime… Les effets d’éclairage de nuit demeurent splendides, soulignés par des contrastes remarquablement nuancés et des noirs magistraux. Pour les plus pointilleux d’entre nous, quelques plans recèlent un léger grain mais ceux-ci ne peuvent altérer un jugement qui ne peut que tendre vers une perfection atteinte par ce transfert. Vraiment du très bon travail. Merci Lionsgate !

Lire la suite…

Blu-ray Frontière(s) – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Certains choix ne permettent pas au disque de se révéler à nous comme on le souhaiterait pour de la Haute Définition. Le faible éclairage et les scènes nocturnes contribuent à avoir un grain fortement présent. Ce dernier s’accompagne de fourmillements sur certains plans. La compression ne peut donc être totalement concluante face à ces handicaps réels. De plus, le master choisi pour l’encodage comporte quelques petits défauts. La mise en scène, nerveuse, ne facilite pas la lecture des arrière-plans, et quand bien même la caméra se pose, la granulosité altère également ces derniers (qui s’avèrent en fin de compte sur certaines scènes complétement bruités). Côté points positifs, les gros plans permettent d’avoir un piqué des plus saisissants. La palette colorimétrique propose de nombreux pigments, restituant parfaitement l’ambiance glauque de l’oeuvre. Le gain de qualité de l’image pour ce Blu-ray est donc indéniable, mais varie selon les séquences (avec de beaux noirs ou contrastes, si chers à nos galettes bleues) grâce à une précision qui s’en tire pas trop mal (de nombreux détails apparaissent). Un disque non exempt de défauts, nous amenant néanmoins à un visionnage dans d’agréables conditions.

Lire la suite…

Blu-ray Cloverfield – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
La vision de ce film en Blu-ray contredit assez tout ce que j’ai pu lire. En effet, tout est tourné en caméra Haute Définition et permet de profiter pleinement de l’oeuvre. Mis à part, une ou deux séquences volontairement sales (défaut d’éclairage et/ou grain visible), le reste détaille rigoureusement le métrage. Avec de solides noirs intenses, les contrastes jouent parfaitement leurs rôles. Le piqué est des plus saisissants. Les plans à effets spéciaux innondent la télévision d’un esprit d’apocalypse. Quant aux couleurs, sachant que cela se passe le temps d’une nuit, avec un peu de lumière, elles s’affirment quand elles le peuvent avec une belle palette colorimétrique. Concernant les arrière-plans, ils proposent de saisir l’action avec une extrême richesse. En fin de compte, il s’avère qu’aucun défaut réel n’existe (en adéquation avec les choix du réalisateur), le transfert proposant une fluidite parfaite, sans trace de fourmillements. Ce disque permet donc de découvrir ce Cloverfield sous son meilleur jour.

Lire la suite…

Blu-ray Le Transporteur – Test Blu-ray

– Image –
Un Blu-ray encore bien disparate. En effet, ce dernier nous offre de splendides scènes de jour en extérieur, avec une palette colorimétrique à nous faire mettre des lunettes de soleil, tant on se croirait à Marseille aux côtés du héros. La lumière fuse, les couleurs reflètent une très belle teinte naturelle. Quant aux scènes de nuit, celles-ci frôlent le désastre avec du grain, des fourmillements, ainsi qu’une mauvaise saturation des couleurs. Tout cela affaiblit momentanément les gains de la Haute Définition. Il n’en demeure pas moins, qu’à l’opposé donc, les détails et le piqué s’expriment brillamment de jour (avec un léger ‘grain’ quasi-invisible), pour laisser place à une piètre qualité la nuit. La profondeur de champ varie également en fonction des éléments susmentionnés. Une galette qui ne s’en tire pas trop mal, dans la mesure où les plans nocturnes sont rares.

Note de l’image
Lire la suite…

Blu-ray Presque Célèbre – Test Blu-ray

(Almost Famous) Test / Critique Technique
Une édition un peu décevante. Certes, le grain ‘cinéma’ est un passage quelque fois obligé mais ici, il est beaucoup trop présent. Cette granulosité nuit à l’ensemble, d’autant que les scènes de nuit, en intérieur, ou à faible éclairage sont légions. L’image nous offre tout de même de nombreux détails. La précision nous amène à profiter des décors, du travail de restitution d’époque. Les arrière-plans, appuyés par de solides noirs ne sont pas restes. Les contrastes sont globalement bien gérés, grâce à des couleurs très bien nuancées.

Lire la suite…

Blu-ray Crazy Kung Fu – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Du beau travail pour un encodage en MPEG-2. Le master utilisé comporte quelques minuscules taches. Le grain s’affiche soit avec des gros sabots soit avec des petites pattes de velour. Ce qui ne nuit pas réellement à la beauté de l’ensemble. Les couleurs révèlent de très belles nuances ; Le tournage en studio n’aide pas forcèment à découvrir des teintes naturelles. La profondeur de champ est juste comme il faut pour ce film. Le jeu de la mise en scène étant surtout de mise ici. On peut tout de même regretter un manque au niveau du piqué et des détails. L’utilisation d’un meilleur codec aurait sûrement gommé ces infimes défauts.

Lire la suite…

Blu-ray La Rumeur Court – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Ce Blu-ray permet de nous délivrer une multitude de détails sur le métrage. Néanmoins, la mise en scène en cadrage serré ne facilite pas la révélation des arrière-plans, qui savent être tout de même précis quand il le faut. A contrario donc, les premiers plans offrent un piqué rigoureux sur les personnages. On dénote un léger grain ‘cinéma’ tout le long du film qui empêche d’avoir des contours bien définis (des fourmillements agissent parsimonieusement également). Et c’est regrettable. Concernant la colorimétrie, elle joue son rôle sans exceller outre mesure. Un disque homogène qui manque de caractère pour sublimer le film, comme certains encodages ont déjà su le faire avec brio.

Lire la suite…

Blu-ray Aliens vs Predator Requiem – Test Blu-ray

– Image –
L’encodage de ce disque s’avère de qualité. L’éditeur a bien fait d’opter pour un transfert en AVC. L’inconvénient majeur de ce film est l’éclairage. Les choix du directeur photo sont dirigés vers des ‘ contre-jours ‘ appuyés, ce qui nuit fortement à la possibilité de cerner l’ensemble des détails que pourrait proposer cette version Haute Définition de l’oeuvre. A cause de cela, la précision et le piqué sont amoindris. La palette colorimétrique demeure riche, et ce, malgré les nombreuses scènes sombres. La gestion des contrastes, doublée de noirs profonds excellent pour laisser place à de très beaux combats nocturnes entre Alien et Predator ; Reflets, détails et autres effets sont alors grandis. Les séquences spatiales sont elles aussi magnifiques. Un léger grain ‘cinéma’ s’affiche quelquefois, notamment lors des scènes diurnes. En conclusion, un Blu-ray qui s’en sort très bien, avec une photographie qui le pénalise malheureusement.

Note de l’image

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Fox Home Entertainment
Format Cinéma : 2.35
Encodage Vidéo : AVC / MPEG-4
Origine : Europe
Piste son : Anglais en DTS HD Master Audio 5.1 – Français et Allemand en DTS
Sous-titres : Anglais / Français / Allemand

– Audio –
Piste non testée

 

– Le film –
Réalisateur : Greg Strause, Colin Strause
Acteurs : Lloyd Berry, Chelah Horsdal, Tom Woodruff Jr, Ian Whyte, Gina Holden…
Durée : 93 minutes
Année : 2008
Synopsis :
Le Predalien constitue une créature hybride à mi-chemin entre un Alien et un Predator. Ce dernier va s’écraser à Gunnisson, une ville du Colorado jusqu’à présent réputée pour sa tranquillité. A peine écrasée, cette créature en profite pour répandre des embryons d’Aliens au sein des quelques humains se promenant non loin du vaisseau écrasé. La menace d’invasion des Aliens sur Terre a bel et bien débuté. Un predator est appelé toutefois à venir secourir notre planète entrainant la confrontation entre les deux espèces, un duel qui a pour objectif la survie de l’humanité.

– Bonus –
– Commentaire audio
– Documentaires
– Scènes inédites
– Trailers
– Bandes Annonces
– D-Box Motion Code

Alien et Predator s’affrontent dans une Haute Définition quasi-impeccable..

Blu-ray Entre Deux Rives – Test Blu-ray

Test / Critique Technique

Warner nous offre encore un disque de toute beauté. Les paysages, élément à part de cette oeuvre, sont tout bonnement magnifiques. La profondeur de champ idylle les arrière-plans. Les couleurs illuminent l’écran, aussi bien de nuit, comme de jour ; Avec une palette colorimétrique extrêmement riche. Les contrastes sont appuyés par de solides noirs. Une douceur semble habiter le film, rendant alors le piqué lisse, et affichant aussi un léger grain ‘cinéma’ uniquement par moments (au demeurant rares). En somme, que du bonheur et de parfaites conditions pour découvrir cette comédie sentimentale, véritablement portée par son lot de détails !

Note de l’image

Caractéristiques du Blu-ray testé
Format Cinéma : 2.35
Encodage Vidéo : VC-1
Résolution : 1920×1080
Origine : Europe
Piste son : Anglais DD 5.1 – Français DD 5.1 – Allemand DD5.1
Sous-titres : Anglais / Français / Allemand
Bonus : Scènes coupées. Bandes annonces.

Le film
Réalisateur : Alejandro Agresti
Acteurs : Keanu Reeves, Sandra Bullock, Christopher Plummer, Dylan Walsh
Durée : 94 minutes
Année : 2006
Synopsis :
2006. Kate est docteur dans un hôpital, très passionnée par son métier. Pour se ressourcer, elle part de temps à autre loin de la ville dans une petite maison au bord du lac local, qu’elle a louée. Après son dernier séjour, elle laisse un message dans la boîte aux lettres pour le futur locataire avec son adresse, au cas où un retour courrier serait nécessaire.

2004. Alex est architecte dans le bâtiment, et décide de rénover une vieille maison au bord du lac, construite par son père et laissée à l’abandon. En arrivant, il trouve un message dans la boîte aux lettres… Mais ce message provient de deux ans dans le futur.

S’ensuit alors une correspondance entre les deux locataires, qui aboutit à une histoire d’amour à travers le temps.

Prenez cette barque bleue pour naviguer entre ces deux rives, sublimées par la Haute Définition..

Blu-ray Black Snake Moan – Test Blu-ray

– Image –
L’image est à vous couper le souffle. Pas même un défaut en presque deux heures de métrage. Quelle réussite ! Merci Paramount… La précision sur chaque scène est redoutable : couleurs magnifiques et chatoyantes, contrastes appuyés, noirs des plus intenses, profondeur de champ inouïe. Le piqué de l’image gratifie le film de détails incroyables (se révèle à nous les infimes particules) ; Nous permettant de saisir l’impact de chaque cadrage et de profiter des choix artistiques du directeur photo. La compression est vraiment impeccable, laissant juste à nos yeux, le plaisir de se laisser porter par l’oeuvre. Du très bon travail !

Lire la suite…

Blu-ray Tortues Ninja – Test Blu-ray

– Image –
Un disque à la qualité époustouflante. Aucun défaut ne pointe son nez sur l’ensemble du métrage. Le travail des auteurs/créateurs est sublimé par une précision exemplaire. Le souci du détail est incroyable ; On perçoit toutes les petites nuances si soignées qu’ont insuflées Kevin Munroe et son équipe. La profondeur de champ offre une impression de 3D que l’on rencontre rarement. N’hésitez pas à faire des arrêts sur image, ceux-ci montrent la perfection atteinte par l’image. La palette colorimétrique est très riche, on se sent réellement porté par l’exactitude des choix. Quant à la texture, elle nous transporte et révèle nos tortues chéries comme jamais. Warner nous a gâté avec ce transfert VC1.

Lire la suite…

Blu-ray Incassable – Test Blu-ray

– Image –
Un disque de très bonne facture. Déjà que la mise en scène de Shyamalan est de l’art, alors là, autant le dire tout de suite, certaines scènes sont magnifiques et subliment chaque recoin de votre téléviseur. Les arrière-plans sont de toute beauté, permettant de saisir la globalité de chaque cadrage. Les couleurs sont bien saturées en extérieur mais nettement moins en intérieur. D’ailleurs, c’est là que le bât blesse, l’image devient moins précise en faible éclairage d’intérieur. Un léger grain s’en va et revient au fil des séquences. Les noirs sont profonds et le piqué révèle de nombreux détails. Un très bel encodage, même si quelque fois, des fourmillements muraux ou de second plan s’affirment, juste le temps de constater le ‘défaut’ et disparaissent alors… comme si nos pensées les faisaient fuir.

Lire la suite…

1 141 142 143 144