Blu-ray Le Seigneur des Anneaux

Il semblerait que le Blu-ray soit disponible courant 2009.

Cette rumeur provient d’un encart publicitaire. Rien n’est sûr mais il est probable que ce film, déjà existant en Haute Définition (lors d’une diffusion télé, sublime !) voit le jour prochainement…
Un tel film pourrait faire exploser les ventes au vu du culte qu’il vénère.

Peter Jackson avait déjà évoqué le commencement du disque.

Un encodage VC1 sera de mise pour l’image, et une piste TrueHD pour le son..

Blu-ray Rent – Test Blu-ray

– Image –
Le disque propose le film dans un transfert en tous points merveilleux. Dès le départ, le son de cloche est donné grâce à une ouverture sur un plan séquence sur scène avec très peu d’éclairage avec une définition parfaite… Ce Blu-ray est homogène, offrant toujours une compression égale. De jour, comme de nuit, les détails fusent et point de défaut obscurcit le tableau. D’ailleurs, les scènes nocturnes sont tout simplement magnifiques, avec d’élégants contrastes et des noirs profonds. Seul, un lèger grain ‘cinéma’ s’affiche de temps en temps, surtout de jour. Le travail mené ici est réellement remarquable : Les couleurs sont d’une richesse inouïe (les rares plans de nature resplendissent) et les arrière-plans précis comme il faut. Regardez cette oeuvre dans de telles conditions est un régal. Laissez vous tenter par cette comédie musicale sublimée par une Haute Définition comme on l’aime… Brillante !

Note
Lire la suite…

Idée lecture !

Blu-ray En Pleine Tempête – Test Blu-ray

– Image –
Le film s’ouvre sur de beaux plans en extérieur. La palette colorimétrique est des plus saisissantes, affichant de nombreuses teintes, appuyé par des noirs solides et de jolis contrastes. Les scènes en intérieur sont légèrement moins détaillées. La précision s’affiche sans discontinuer, sauf sur certaines séquences où un grain apparaît et il faut avouer que le piqué s’avère quelque peu lissé, rendant l’ensemble qualitativement limité. D’ailleurs, une impression étrange de flou, ou plûtôt de buée opère, surtout lors des moments sombres. Les arrières plans, quant à eux, se révèlent à nous, avec prestance. Le gain en Haute Définition est alors réel. Les scènes en haute mer sont de toutes beautés, flattant les effets spéciaux et mettent en valeur ce drame.

Note : 8/10

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Warner Bros
Date de sortie : 13/08/2008
Format Cinéma : 2.35
Encodage Vidéo : VC1
Origine : France
Pistes son : Dolby Digital : Français 5.1, Québécois 5.1, Allemand 5.1, Castillan 5.1, Italien 5.1, Japonais 5.1 – Dolby TrueHD : Anglais 5.1
Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Castillan, Italien, Danois, Finlandais, Néerlandais, Japonais, Espagnol, Portugais, Norvégien, Chinois, Suédois

– Audio –
Le score de James Horner est sublimé par les enceintes. La bande son présente un relief marqué et envoûtant, nous faisant partager ce drame humain. Les bruitages bénéficient d’un très beau rendu, appuyés par du surround efficace et des basses de qualité. La seconde partie explose littéralement le caisson de basse et nous met au coeur de la tempête. Notons que la version TrueHD anglaise est redoutable, innondant tout sur son passage !

Note : 10/10

– Le film –
Réalisateur : Wolfgang Petersen
Acteurs : George Clooney, Mark Wahlberg, Diane Lane, William Fichtner, Karen Allen
Durée : 129 minutes
Année : 2000
Genre : Aventures, Drame
Synopsis :
Gloucester fut pendant près de quatre siècles le premier port d’Amérique. Mais l’âge d’or est révolu et les temps difficiles obligent les marins à s’aventurer dans des zones dépressionnaires à haut risque. Aussi, après une saison décevante, Billy Tyne, capitaine de ‘l’Andrea Gail’, décide-t-il de tenter sa chance dans la zone du cap Flemish. Mais les éléments semblent s’acharner contre lui et son équipage: une terrible tempête se soulève.

Critique
Un superbe cating pour un film marin qui brille par son originalité, c’est à dire que rares sont les fois où le monde de la pêche a été abordé au cinéma. Ici, notamment, nous est révélé la difficulté de celle-ci et les dangers qui peuvent survenir en mer. L’oeuvre séduit par sa sobriété et le jeu des acteurs. Le temps passe vite et il y a peu de temps morts. Le film n’a pas vieilli outre mesure, consolidé par un sujet intemporel. Un incontournable pour les amateurs d’aventures humaines ; L’homme, confronté à mère nature. Le final est dantesque, laissant un amer goût d’eau salé…

– Les bonus –
– Commentaire audio
– Coulisses du tournage
– « Témoins de la tempête »
– Entretien avec James Horner
– Galerie photos
– Bande-annonce

En pleine Tempête sur Amazon.fr

Idée lecture !

1 546 547 548 549 550 556