Philips BDP9600 – Test Lecteur Blu-ray 3D

Voici le test complet de ce lecteur 3D signé Philips…

Découverte
Cette nouvelle platine haut de gamme séduit au premier abord. Dès le déballage, Philips montre tout le soin apporté à son produit avec son housse de protection en forme de sac réutilisable et son élégant agencement des accessoires. Le plus surprenant demeure son poids faramineux qui atteint plus de 4 kg, son encombrement également ne fait pas dans la finesse. Le châssis en métal gris brossé, l’effet miroir de la façade et les boutons sensitifs se révèlent magnifiques, classieux et extrêmement agréables.


Les connectiques
Le lecteur dispose comme sorties vidéos d’un port HDMI, YUV, Composite et en audio ; un port HDMI, Coaxiale Numérique, Analogique 7.1 et Stéréo (x1 RCA). Profilé 2.0, il se connecte en réseau grâce à l’entrée Ethernet ou au mode Wifi, et possède un port USB en façade pour y télécharger les contenus BD-Live, lire des fichiers, et faire les updates.

Image
Le traitement vidéo Qdeo peut, selon vos désirs, réduire plus ou moins le bruit. Il offre un niveau de couleurs sidérant, de bien jolis contrastes et une efficace fluidité.

L’upscalling propose de belles performances et gère plutôt bien les artefacts.

La 3D se voit sublimée, d’autant qu’il est possible d’affiner les réglages. Les détails fusent, la profondeur de champ se révèle infinie et l’expérience visuelle s’avère concluante.

Son
La platine intègre un circuit Burr-Brown, permettant de convertir les signaux audio numériques en signaux audio analogiques. L’analogique gère ainsi un maximum d’informations pour délivrer un son convaincant.

Performances
Chronomètre en main (temps en moyenne arrondis au supérieur)
De l’allumage à l’éjection de plateau : 36 secondes
Accès au menu : 19 secondes
Les temps parlent d’eux même, une vraie catastrophe niveau vélocité au départ, la gestion du menu intelligent Home altérant clairement la rapidité…

Menus
Home permet d’accéder au menu très vaste de Philips. La touche d’infiltration du disque propose de multiples possibilités : langues, sous titres, repositionnement des sous titres, informations, recherche de temps, réglages son et image ; vraiment complet, il pallie l’absence des touches raccourcis… La taille des affichages et la simplicité d’architectures demeurent toujours aussi conviviales.

Spécificités Multimédias
Le BDP9600 se connecte au réseau domestique DLNA facilement et lit une large gamme de formats : DivX, Xvid, MKV, WMV, H.264, MP4, VCD, AVCHD, JPEG etc… Le port USB permet également de profiter de toutes ces possibilités. Le lecteur dispose du Wifi intégré et du service Net TV, véritable portail polyvalent, donnant accès à des films, photos, info-loisirs et autres contenus en ligne directement sur votre téléviseur.

La télécommande
Du nouveau, enfin ! La forme est originale avec ses formes douces et arrondies. Par contre, elle est indiscutablement agaçante. Le manque de touches pénalise l’utilisateur, pas d’éjection possible, pas de raccourcis vers les informations ; des petites choses pratiques deviennent ici forcément fastidieuses puisqu’il faut passer par le menu déroulant ou en physique sur la platine. La double croix de commande ne simplifie pas non plus la navigation, le changement de chapitre vous guette au moindre faux pas. Esthétiquement parlant, le classe côtoie la finesse avec le dos en noir laqué et sa finition totalement appliquée.

Conclusion
Une platine assurément plaisante dans son ensemble. Toutefois, certains points freinent clairement l’enthousiasme général. La télécommande, vraiment peu commode, le temps de démarrage bien trop lent sont des petites choses qui, à l’usage, gâchent doucement le plaisir, sans compter le passage en caisse, plutôt douloureux… Les qualités de la bête restent intéressantes mais insuffisantes pour dépasser la BDP7500 S2 nettement plus abordable et tout aussi, voire même plus, incisive.

En date du 18 mai avril 2011 :
>> Disponible sur Amazon.fr à 621€

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>