Test Sony KDL-40HX800 – Téléviseur 3D HD 1080

Voici le test complet de ce téléviseur 3D signé Sony…

Avant-propos
Le constructeur japonais Sony propose ici un téléviseur 1080 3D extra slim extrêmement soigné. La dalle glossy affiche une image rayonnante de beauté, son écran LCD est de haute facture avec un rétroéclairage à LED, utilisant la technologie Dynamic Edge LED. Sa taille et son format s’inscrivent dans la moyenne, permettant de profiter avec aise de tous types de spectacles, sublimant bien plus encore évidemment la Haute Définition et la Trois Dimensions. La technologie employée est la 3D active, également nommée par alternance, qui nécessite des lunettes 3D actives afin de profiter de ce mode.


Les caractéristiques
Ce téléviseur, doté de la puce Bravia Engine 3, utilise la technologie Motionflow 200Hz Pro et propose une fonction anti-flou, conférant ainsi aux films ou programmes une fluidité de mouvement impeccable, amenant un plaisir de visionnage réel. Concernant le rétroéclairage LED, il permet de gagner en épaisseur mais aussi en termes de précision, tant au niveau des noirs, des couleurs et des contrastes, demeurant fantastiques. Le constructeur annonce le Deep Black Panel, qui se veut être un réducteur de reflets, or à l’usage, les éléments aux alentours se voient mais ne gênent pas véritablement en cas de lumière, une fois la dalle éteinte, elle prend un côté miroir plutôt flatteur pour la pièce ; quoiqu’il en soit, le côté brillant de la bête persiste. Le format 24p True Cinéma, désormais fidèle aux nouveaux téléviseurs de la marque, délivre une fréquence de 24 images par seconde, offrant une vraie expérience cinéma.

Conversion 2D/3D
La conversion réalisée par le téléviseur dépend du contenu visionné.
Source SD : Carrément à oublier, à part un changement de la luminosité et des contours plus tranchés, aucune sensation réelle ne résulte de ces programmes.
Source HD : Des beaux résultats en fonction des images, le relief opère, c’est sûr, et l’on peut facilement s’habituer aux nouveaux effets. Force est de constater que la profondeur de champ demeure légèrement accentuée et que les éléments de premiers plans se rapprochent du spectateur.
Source 3D : Clairement bluffant, tous nos ressentis se trouvent dans notre test du premier Blu-ray 3D français édité par Sony Pictures, Tempête de boulettes géantes (cliquez ici).

L’algorithme de conversion reste perfectible, la simulation n’a rien de « magique » et le rendu dépend bien évidemment de la source mais aussi du film. Testé sur plusieurs Blu-ray, ce procédé apporte plus ou moins de différences efficientes selon les productions. La profondeur de champ devient plus marquée, et les gros plans deviennent plus saisissants ; globalement, on se sent assurément davantage au cœur du spectacle. Reste à savoir si le jeu en vaut la chandelle pour l’utilisateur, à savoir, faire le choix entre des perditions de luminosité et le port des lunettes (non négligeable), ou préférer tout simplement découvrir le film naturellement en 2D.

Les réglages
Le menu Options est à votre portée avec la navigation Xross Media Bar génialissime, intuitive et attrayante, basée sur celle de la Playstation 3 de Sony. Ainsi, vous pourrez régler l’image, le son, les haut-parleurs, l’arrêt tempo (programmer l’extinction) et le mode d’économie d’énergie. On est bien loin des menus austères, peu pratiques, et laids. Le bouton Home permet une navigation poussée parmi toutes les possibilités multimédias. L’option scene select, accessible en un bouton, permet de régler automatiquement les paramètres d’image et de son pour une adéquation optimale avec l’ambiance, le dynamisme et le réalisme du programme que vous visionnez. Le BRAVIA Sync facilite l’utilisation d’une télécommande universelle et les paramétrages de votre installation (le matériel doit bien sûr être compatible).

Les connectiques
Niveau entrées, on trouve quatre connexions HDMI, un port VGA, YUV, Composite, 2 Péritel, Jack, RCA stéréo, casque stéréo, USB 2.0, Ethernet, une connexion DLNA, et comme sorties, audio optique, numérique, mais aussi le port Sync 3D.

La télécommande
Légère et jolie, les effets miroirs du dos sont du plus bel effet. Rien de bien novateur ni de très high-tech, elle se contente du minimum dans un joli écrin.

L’image
Elle est de toute beauté, mention spéciale aux couleurs, aux contrastes et à la fluidité. Les différents procédés utilisés profitent à l’image, qui devient réellement éclatante en toutes circonstances. L’Ambient Sensor règle automatiquement la luminosité et la colorimétrie, et ça se voit !

Une petite mise en garde déjà mentionnée dans nos précédents tests concerne le mode Theatre, chaque élément prend une dimension cinéma réellement spectaculaire (quelle minutie !) mais peut nuire d’une certaine façon à vos réglages et au rendu final ou naturel du Blu-ray puisqu’une réduction de bruit opère, tant est si bien que la perfection s’affiche : gommage des quelques fourmillements ou grain d’origine. Avis aux amateurs…

Le son
Rien à redire, les enceintes intégrées proposent un son des plus décents, avec de beaux effets, une puissance plutôt convaincante et quelques modes bien pensés, dynamique, standard, clear voice, ou pour les surrounds, sport, musique, cinéma, jeux.

Tuner TNT & Multimédia
La qualité des programmes télévisuels, surtout en Haute Définition, sont superbement mis en avant. De très nombreuses options sont à votre portée en un tour de main grâce au Wifi, diverses fonctions internet comme les sites de partages vidéos notamment mais aussi via le port USB avec la lecture de photos, de mp3, de divx etc…

Quelques déceptions
Pour un téléviseur de cette trempe, devoir payer pour avoir le Wifi parait un peu abusif. De même, il serait nettement plus agréable que le pack de lunettes soit tout simplement inclus plutôt que de devoir encore passer en caisse, pareil pour l’émetteur que nous pensions naïvement intégré et qui se retrouve finalement à scotcher au dessus du téléviseur ; inesthétique au possible soit dit en passant. D’autre part, du point de vue fonctionnel, le niveau de réactivité s’apparente à celui d’un escargot dans une côte, c’est tout dire, on appuie sur une touche, on attend, encore, et encore… Le temps de changement de chaîne (ou lors de la navigation dans les menus) est incroyablement long, à cette époque de rapidité sans cesse demandée, Sony devrait vivement retravailler ce point.

Ecologie
Ce téléviseur a reçu l’écolabel « EU Flower » ; symbole des produits les plus écologiques. Les critères retenus consistent en une politique de recyclage des anciens produits, consommation d’énergie réduite et utilisation de substances dangereuses limitée. Un interrupteur d’arrêt total est présent sur l’appareil et plusieurs options vous permettent de passer en mode économique.

Conclusion
Ce téléviseur, doté d’excellentes technologies, convainc et respire la qualité. Il peut être le partenaire idéal pour découvrir la 3D en toute sérénité, sa dalle confère un niveau de précision totalement séduisant, grâce à de superbes couleurs, des contrastes divins et des noirs absolument intenses ; ses effets de relief s’imposent comme une réussite et son système de conversion 2D/3D peut s’avérer sympathique à l’usage, bien que perfectible. En somme, de quoi passer à la Trois Dimensions sans trop se ruiner, sa taille reste décente et n’immerge pas outre mesure ; une distance se devant d’être respectée à notre sens pour obtenir un rendu convenable.

Remarques
Ce billet est le premier test de 3D réalisé par nos soins, nous n’avons donc pas matière à comparer avec les autres constructeurs.

A l’heure actuelle, et au vu du peu de contenus 3D, deux réflexions s’offrent à vous, attendre des téléviseurs nouvelle génération sans doute encore plus performants qui sortiront prochainement ou à contrario, acheter du matériel des débuts afin d’obtenir une note moins salée…

Dans les deux cas, nous ne pouvons que vous conseiller de patienter le deuxième trimestre de 2011 (au minimum) pour que de vrais Blu-ray 3D déboulent et puissent réellement chambouler le cinéma à la maison…

Un grand merci à Sony de nous avoir permis de réaliser ce test.

2 commentaires

  • Titi

    Bonjour c’est le LE46C750 de samsung qu’il faut tester
    Une petite bombe a moins de 1400 euros

  • bjc30

    Que devient le lecteur bluray de la mème marque BDPS 770. Annoncé il y a plus de 6 mois mais introuvable à l’heure actuelle !!. Sortira t-il un jour ???. J’ai contacté une enseigne de la marque sur Paris = aucune nouvelle. Bizarre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *