Blu-ray Jumper – Test Blu-ray

– Synopsis –
Depuis qu’il a découvert qu’il pouvait se téléporter n’importe où sur terre, le monde n’a plus de limite pour David Rice. grâce à son pouvoir, il peut déjeuner en Egypte sur la tête du Sphinx, passer la journée à faire du surf en Australie, dîner à Paris et prendre le dessert au Japon. Les murs ne l’arrêtent plus et aucun coffre de banque ne lui résiste. Libre comme personne, David vit dans l’insouciance la plus totale, jusqu’à ce que…


– Le film –
Réalisateur : Doug Liman
Acteurs : Hayden Christensen, Jamie Bell, Rachel Bilson, Diane Lane, Samuel L. Jackson
Durée : 88 minutes
Année : 2008
Genre : Fantastique

– Image –
Un Blu-ray d’excellence. Outre le grain qui s’affiche un petit peu plus dans les scènes sombres, le reste est de qualité constante. La profondeur de champ détaille l’ensemble des plans, ce qui rend la vision du film très plaisante. Les effets spéciaux du ‘jumpage’ ont un rendu magnifique. La palette colorimétrique offre des teintes naturelles et chaleureuses. La pertinence de la précision s’affirme grâce à un beau piqué. Malheureusement, comme bien souvent, les murs fourmillent à faible éclairage, mais, comme cela devient une coutume, il faut le mentionner sans forcément pénaliser l’ensemble du transfert, d’autant que cela ne représente que d’infimes secondes. Toutes les qualités sont donc réunies pour faire de ce film un très beau spectacle.

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Fox
Date de sortie : 10.09.2008
Format Cinéma : 2.35
Origine : France
Pistes son : Français et Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français, Anglais

– Les bonus –
– D-Box Motion Code (signal spécifique pour système de vibration synchronisé)
– Commentaire audio du réalisateur Doug Liman, de Simon Kinberg et de Lucas Foster
– Fonction image par image : se téléporter dans le monde
– Documentaire
– 2 featurettes
– Scènes coupées

– Critique de l’oeuvre –
Le postulat de départ propose de belles idées. Le metteur en scène et le scénariste ont su habilement les exploiter. Les mystères posés au départ nous sont dévoilés au fur et à mesure. Le film offre des rebondissements savamment parsemés. L’idylle entre le héros et son amie d’enfance permet de ne pas enliser l’œuvre dans un ‘jumping’ de chaque instant et donne matière à bifurquer dans l’histoire. Un mélange d’acteurs chevronnés (Samuel L. Jackson, Diane Lane) et de seconds couteaux (Hayden Christensen, Rachel Bilson) crée une bonne dynamique, gratifiant le tout d’une jolie complémentarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *