Billet d’Humeur des 12 ans

Février 2020 – Chers lecteurs,

Un peu comme dans la Force, il y a des tressaillements dans le monde du Blu-ray vécus par notre rédaction.

Déjà, les bons plans n’existent quasiment plus et ne fonctionnent d’ailleurs plus.
Ou les acheteurs ont déserté. Allez savoir.

Ensuite, quand un éditeur nous dénigre plutôt que nous motiver. Il est bon de rappeler que Blurayenfrançais, même avec ses défauts, existe depuis bientôt 12 ans avec la motivation ultime d’une passion qui n’a eu de cesse de nous animer. Alors forcément quand Metropolitan Vidéo, pour ne pas le citer, a clairement critiqué notre travail et nous a lâché d’une collaboration de plus de 10 ans, vu en quels termes nos échanges se sont finis, rarement nous n’avons eu cette envie de ne plus avoir aucun rapport avec eux. Il ne nous empêchera pas de promouvoir, de féliciter ou de chroniquer une de leurs sortie, bien que.

Tant de titres ont toujours été financés par nos soins. Réceptions presse ou achats, le test objectivera toujours l’édition.
Puis, parfois, nos mails, comme sur les soucis de défectuosité restent sans réponse. Dommage.
D’autre fois, point de retour, plus de budget pour la presse. Dommage.

Alors gageons que notre rigueur de mettre en avant le Blu-ray peut sporadiquement peiner à l’ouvrage, davantage surtout. Qu’à cela ne tienne, notre envie de Blu-ray va bien au delà de ces considérations.

Blurayenfrançais vit encore aujourd’hui au travers de tests réguliers, sincères, et désireux de continuer à croire que le format physique peut trôner.
Même si les achats, les remarques de toutes parts nous laissent à penser que l’extinction pourrait se faire et prend plutôt cette voie.

Au lieu de mentionner l’éditeur, le seul de surcroit, nous ayant réduit, il y en a tellement qui nous suivent, et ce, depuis la première heure. Encore de très vifs remerciements à eux.

Juillet 2020 – Coronavirus COVID-19

Désormais, il y a eu de nombreux impacts dû au virus. Des sorties décalées, réceptions impossibles.
Déjà que le Blu-ray sortait difficilement la tête de l’eau, les conséquences seront nombreuses. Sans doute.
L’été et le tourisme, déjà propices à des pauses autour du format, viennent encore derrière. Coup dur.

La rentrée de septembre sera un tournant décisif.

Avouons que même pour Blurayenfrançais, nous avons développé une rubrique “Film VOD”, car nous avons pris goût de visionner un film de manière immédiate. Idéal aussi afin de découvrir des œuvres non éditées en Blu-ray.

L’évolution se veut. La société change.

Une envie certaine, que le Blu-ray perdure dans ce fameux Monde d’après.

Courage aux éditeurs, j’ai signé la pétition, j’ai relayé l’appel des 70.
Pour que la vidéo physique demeure.

Cédric, votre 4dministrateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *