Blu-ray Black Swan – Test Blu-ray

– Synopsis –
Rivalité dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des Cygnes que dirige l’ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily, qui désire le rôle autant qu’elle…


– Le film –
Réalisateur : Darren Aronofsky
Acteurs : Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis, Barbara Hershey, Winona Ryder
Durée : 1h48
Année : 2010
Genre : Drame

– Image –
Le niveau de précision varie forcément au vu des choix artistiques, il n’empêche que les détails fusent et que le matériau de départ se voit sublimé et idéalement retranscrit. Le gros grain envahit l’espace, terrassant parfois les possibilités du piqué, mais les contrastes, les noirs et les couleurs restent toujours généreux. Cette texture particulière sied merveilleusement à l’atmosphère du film et décuple les sensations. Le transfert n’est jamais en cause, la résolution restant parfaitement maitrisée. Un Blu-ray pertinent, hautement respectueux et servant avec rigueur un récit visuellement très fort…

Note

– Audio –
Toujours audible et à aucun moment mise à mal, l’acoustique propose une frontale efficace et quelques retours arrières savamment élogieux. Le mixage flatte allégrement les effets disséminés ici et là pour obscurcir l’histoire. Il manque toutefois un soupçon de finesse et de dynamisme que l’on trouve sur la piste en anglais en DTS-HD Master Audio. Le français tire néanmoins son épingle du jeu et réussit à prendre la scène sonore avec ferveur à plusieurs reprises, surtout lorsque le ballet s’anime…

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Fox
Date de sortie : 29.06.2011
Format Cinéma : 2.40
Origine : France
Pistes sons : Français DTS 5.1, Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français, Anglais

– Les bonus –
– La métamorphose de Black Swan
– Les coulisses de la production
– Portraits : Natalie Portman et Darren Aronofsky
– Préparation au rôle
– Danser face à la caméra
– Les costumes
– Ballet

– Critique de l’œuvre –
Natalie Portman irradie et brille de mille feux. Elle épate de la première à la dernière expression, son talent explose à l’écran. Elle semble comme habitée par son rôle et nous offre une prestation touchante et exceptionnelle. Le scénario et la mise en scène s’accordent pour délivrer une pépite, minutieuse, implacable et déroutante : la quête de perfection n’aura jamais été aussi belle. Les trente dernières minutes montent crescendo et s’envolent comme pour nous rappeler à quel point le septième art est magnifique. L’ensemble constitue un coup de poing réflexif et d’une intensité à couper le souffle ; d’autant plus suffoquant que la fragilité inquiétante de l’héroïne happe littéralement le spectateur. Un chef d’œuvre tout simplement sidérant, fascinant et incroyablement marquant, difficile de quitter cette vertigineuse expérience même une fois le générique passé tant elle prend aux tripes. A voir… et à revoir !

Note

>> Acheter le Blu-ray sur Amazon.fr

11 commentaires

  • Dave

    Il faut quand même signaler qu’il s’agit d’un film un peu space. J’ai pas trouvé ce film si énorme que ça, il y a quelques longueurs un peu chiantes. Par contre j’ai trouvé Portman incroyable ;)

  • Tout le contraire, rien de space, aucune longueur et un film tout simplement énorme…

  • maxxouille

    @dave : en même temps, aronofsky ne va pas faire du michael bay ;)

  • lulu

    Je partage ton point de vue critique aussi! Je suis resté scotché au ciné par le talent de cette fille!!
    Merci pour ce précieux test!!

  • David

    @Cédric. Biensur que il y a un coté space, il se passe des choses étranges dans le film. Ce film est catalogué comme un peu fantastique, c’est un mélange de pleins choses. Tu peux pas dire que c’est un drame classique.

  • David

    @Max : Evidemment, quand tu vois ça filmo, je pense pas être totalement fou en disant qu’il nous sort des films très atypiques et parfois assez space. Tous ces films ne sont pas accessibles à tout le monde.

    1998 : π
    2000 : Requiem for a Dream
    2006 : The Fountain
    2008 : The Wrestler
    2010 : Black Swan

  • Maxxouille

    On est d’accord :)
    C’est, entre autres, ce qui en fait mon réalisateur préféré.
    Jamais déçu et toujours surpris.
    Meme un film plus classique comme the wrestler m’a scotché

  • bluray man

    Pas pu le voir au ciné ac ma femme… On va se rattraper vu que la commande du collector est effectuée.
    J’espère ne pas être déçu rapport aux attentes que j’en aies vu les critiques dithyrambiques du film.

  • PEZZINI

    je l’ai en blu ray et l’image je trouve n’est pas si terrible que ça, a moins que ce soit fait exprès.

  • Ton ressenti pour l’image correspond aux choix artistiques ou carrément à la caméra de tournage…

  • PEZZINI

    je dirai plutôt la caméra de tournage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *