Blu-ray Whiteout – Test Blu-ray

– Synopsis –
Carie Stetko, seule U.S. Marshall assignée en Antarctique, voit sa paisible vie basculer le jour où elle découvre le cadavre d’un homme assassiné. Elle n’a que trois jours pour résoudre l’affaire avant que l’hiver polaire ne commence et que le soleil se couche pour 6 mois… et dans la blancheur immaculée de l’Antarctique, elle ne pourra voir l’assassin que lorsqu’il sera sur elle…


– Le film –
Réalisateur : Dominic Sena
Acteurs : Kate Beckinsale, Gabriel Macht, Tom Skerritt
Durée : 100 minutes
Année : 2007
Genre : Policier, Thriller

– Image –
Pas toujours avec évidence, la Haute Définition s’affirme avec élégance. Une sensation de relief se dégage et offre de superbes plans. Le piqué demeure précis, la colorimétrie se charge de parfaitement bien nuancer les différentes teintes froides. Se passant essentiellement de nuit, en intérieur ou en faible éclairage, un léger grain opère lors de ces situations. Pas forcément handicapant, le reste des qualités suffise largement à rendre le transfert concluant. Un Blu-ray efficace qui nous sert de magnifiques séquences polaires.

Note

– Audio –
Les surrounds proposent une belle immersion, et nous plonge au coeur de l’action. La frontale s’occupe avec soin des dialogues, parfois en retrait, ils sont néanmoins parfaitement audibles et présents. La version française en Dolby Digital 5.1 s’avère moins véhémente et enveloppante que l’anglais en TrueHD. Nettement plus pointue, cette dernière rend le spectacle véritablement séduisant.

Cet import américain comporte un doublage québécois. Les constats pour les pistes de l’édition de Studio Canal pourraient variés puisque l’on retrouvera des mixages en DTS-HD Master.

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Warner Bros
Date de sortie : 23.02.2010
Format Cinéma : 2.35
Origine : Etats-Unis
Pistes son : Français Dolby Digital 5.1, Anglais Dolby TrueHD 5.1
Sous-titres : Français, Anglais

– Les bonus –
– Whiteout, polar glacial : Making of
– Whiteout de la page à l’écran
– Scènes inédites
– Bande-annonce

– Critique de l’oeuvre –
Un thriller glacial efficace ; Doté d’un excellent scénario et d’une ravissante Kate Beckinsale, suivre cette enquête dans cette oppressante Antarctique reste captivant de la première à la dernière minute. Sans grande originalité, tout réside dans les situations et l’atmosphère. Un joli suspense divertissant vivement recommandé pour les amateurs du genre…

Motivations d’achat de ce film en Blu-ray : 4/5
Grille de notation consultable ici

10 commentaires

  • mams

    Excellent thriller ou téléfilm minable (voir les Années Laser qui note 1/5) ?
    Je m’y perds, mais garde ma préco pour le moment…

  • jp

    vu également et pour ma part j’ai trouvé ce film assez mauvais,
    Le scenario est grillé d’avance et il n’y a aucun attachement aux personnages.
    Ils peuvent tous mourir on s’en fout completement.
    Bref c’est naze.

  • Ce type de film est bien trop rare pour ne pas en profiter. Ensuite, faut recontextualiser, est-ce que dans Seven, on s’attache à Brad Pitt ? Et pourtant c’est le thriller par excellence…

    Concernant le scénario, comme stipulé, rien d’original mais l’ambiance et certains points sont fortement intéressants.

  • mams

    “Ce type de film est bien trop rare pour ne pas en profiter”
    Tu veux dire les films avec Kate Beckinsale ?… :-)

  • – Kate
    – Thriller
    – Base polaire

    :)

  • moi perso j’ai bien aimé, c’est tres bien filmé et l’intrigue est interessante et les images sont sublimes

  • jp

    Oui dans seven on s’attache à Brad Pitt, d’ailleurs il est impossible de ne rien ressentir à la scene final.
    Alors que dans Whiteout…deja il se passe pas grand chose…
    donc c’est assez dur de comparer.
    Mais bon je pense que pour les paysages et le plan sur le fessier de Kate le blu ray peut valoir le coup. lol

  • La scène finale est riche pour l’acte, pas pour la vie de Brad Pitt.
    Je ne me suis pas ennuyé une seconde dans Whiteout mais dans Seven, il se passe plus de choses, c’est sûr.
    C’était juste un exemple.

    Bref, soit on aime soit on n’aime pas un film :)

  • nicooo

    très classique au niveau du scénario a voir une fois ca suffit :) (sauf pour admirer Kate sous la douche)

  • ninja

    on voit bien kate?? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *