Blu-ray Sans Laisser de Traces – Test Blu-ray

– Synopsis –
A bientôt quarante ans, Etienne, sur le point de prendre la présidence de son groupe, veut soulager sa conscience d’une injustice qu’il a commise au début de sa carrière et qui, précisément, l’a lancée. Convaincu par un ami de jeunesse, il se rend chez l’homme qu’il a lésé à l’époque pour le dédommager. Mais les choses tournent mal et l’homme est tué par son ami. Etienne tente alors de reprendre le cours de sa vie, mais celle-ci vire peu à peu au cauchemar. Harcelé par son ami, rattrapé par l’enquête de police, plus Etienne se débat, et plus l’étau se resserre. Au bout du rouleau, Etienne réalise qu’il ne lui reste plus qu’une seule solution.


– Le film –
Réalisateur : Grégoire Vigneron
Acteurs : Benoit Magimel, François-Xavier Demaison, Julie Gayet
Durée : 95 minutes
Année : 2010
Genre : Policier

– Image –
Une élégante qualité s’affiche, empreinte d’un infime grain cinéma, de couleurs naturelles, d’un piqué saisissant et d’une profondeur de champ aboutie. Chaque séquence bénéficie d’un niveau de précision exemplaire, permettant de se voir plonger au cœur du récit. L’unique reproche pourrait provenir de la présence de quelques traces de compression très légères. Le Blu-ray soumet indiscutablement une image excellemment définie.

Note

– Audio –
Le mixage offre une finesse d’écoute totalement séduisante. Les enceintes officient efficacement, aussi bien sur l’avant que les surrounds. Le canal de basse ne trouve aucune raison de s’exprimer, sauf à quelques rares occasions. L’histoire ne se prête pas à une délivrance sonore résolument démonstrative, mais le ressenti acoustique général reste de très bon aloi.

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : France Télévisions Distribution
Date de sortie : 18.08.2010
Format Cinéma : 2.35
Origine : France
Pistes son : Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Anglais

– Les bonus –
– Making of
– Court métrage : “Une fausse image de moi” de Grégoire Vigneron
– Bande-annonce

– Critique de l’oeuvre –
Un polar qui s’inscrit dans la moyenne ; le casting brille, carton rouge néanmoins au jeu de François-Xavier Demaison qui frôle la catastrophe, et le scénario stéréotypé demeure tout de même intéressant. La spirale de l’ambition étouffe un homme, rongé par des remords, qui tente de se sortir d’une situation difficile et insuffle un nouveau sens au mot chance. Un peu trop conventionnel pour marquer, pourtant rempli de fausses pistes (parfois étranges), le film se contente de divertir, porté par Benoit Magimel, Julie Gayet et la douceur d’une Léa Seydoux envoûtante.

Note

>> Commandez le sur Amazon.fr
>> Louez le sur Dvdfly.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *