Blu-ray The Grudge Director’s Cut – Test Blu-ray

– Synopsis –
Dans ce qui paraît être une paisible maison de Tokyo se cache l’un des fléaux les plus épouvantables qui soient. Quiconque franchit le seuil de la demeure est aussitôt frappé par une malédiction qui ne tardera pas à le tuer dans un sentiment d’indicible rage. Alors que le nombre de victimes augmente, une jeune Américaine, Karen, se trouve brutalement confrontée à l’horreur de cette réalité. Pour elle, il n’est désormais plus temps d’ignorer ou de fuir, il faut comprendre pour avoir une chance de survivre…


– Le film –
Réalisateur : Takashi Shimizu
Acteurs : Sarah Michelle Gellar, Jason Behr, KaDee Strickland, Clea DuVall
Durée : 98 minutes
Année : 2004
Genre : Fantastique, Horreur

– Image –
Le léger grain ambiant et quelques fourmillements confèrent à l’ensemble une sensation de réalisme éprouvant, rendant ainsi l’atmosphère du film encore plus oppressante. A part ces deux remarques, le reste du transfert idylle l’histoire avec une jolie précision. Les couleurs sont totalement respectueuses des lieux, des choix artistiques. Un piqué globalement saillant, des noirs intenses (et pour cause) et une agréable profondeur de champ s’affichent. Perfectible, ce Blu-ray offre néanmoins une prestance séduisante.

Note

– Audio –
S’amusant entre les gros effets et les silences, le mixage diffuse élégamment chaque son. Les dialogues sont cristallins, les moments de terreur immersifs et les différentes ambiances bénéficient d’une belle retranscription spatiale. Les cinq enceintes savent donc se dévoiler à nous au bon moment. Répartition pertinente !

Note

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Metropolitan Video
Date de sortie : 02.03.2010
Format Cinéma : 1.85
Origine : France
Pistes son : Français et Anglais Dolby DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français

– Les bonus –
– Commentaire audio du réalisateur Takashi Shimizu, du producteur Taka Ichise
et de l’actrice Takako Fuji (VOST)
– Making of (47′ – VOST)
– 15 scènes coupées avec commentaire optionnel (28′ – VOST)
– Le journal de tournage de Sarah Michelle Gellar et KaDee Strickland (22′ – VOST)
– L’univers visuel de The Grudge (10′ – VOST) :
L’exploration de la maison, les story-boards de Takashi, les dessins d’Iwao Sato
– Les effets de la peur : l’analyse du phénomène (12′ – VOST)

– Critique de l’oeuvre –
Véritablement terrifiant, ce remake réalisé par le même réalisateur fout le trouillomètre à son paroxysme. De plus, l’introduction des protagonistes occidentaux plongés au coeur d’un Japon inquiétant crée un malaise supplémentaire. La mise en scène posée, sans fioritures, nous surprend, nous choque, avec une efficacité déconcertante. Atmosphère pesante et frayeurs garanties hissent le film vers une réussite totale. Enfin une revisite d’un film d’épouvante asiatique accomplie et fortement recommandé…

Cette version director’s cut est incontournable, car nettement plus efficace avec des plans généreusement gores, mieux montée, et surtout propose un dernier flashback radicalement glaçant !

Motivations d’achat de ce film en Blu-ray : 4/5
Grille de notation consultable ici

3 commentaires

  • siezien

    ça n’existe pas en Bluray le VRAI, l’ original Ju-On japonais avec ST français ?

    C ‘est bon les remakes de films asiatiques j ‘ai donné c’est franchement mauvais, Dark water est le pire de tous qui est un film fabuleux avec une ambiance incroyable, des scènes coupées en ricain qui font perdre tout le “charme” du film.
    Même le titre “Eaux sombres ou troubles” ou une connerie du genre.

    Vive le VRAI ciné asiatique

  • siezien

    The grudge a été réalisé par le même gars, mêmes plans, mêmes décors,….
    Mais ils ont enlevé tous les moment “vides” qui justement mettent dans l’ ambiance du film.

    Le seul remake ricain que j’ai apprécié c’est “vanilla sky” avec cameron diaz et cruise qui rend justice à l’ original d’ almodovar “Abre los oyos” parce que justement ce n ‘est pas une pale copie avec des scènes coupées, c’est une adaptation “libre”

    Au fait j’ ai du me farcir avec ma femme Grudge 2, mais que c’est mauvais, mais mauvais…

  • Scavs

    Je ne suis pas vraiment fan de films d’horreur asiatiques, mais par curiosité je me suis tout de même farci tous les Ju-On(les Ju-on 1 & 2 japonais, les Ju-On the Grudge 1 & 2 film jap, les 3 “the Grudge” usa, et les 2 derniers “the Grudge japonais fantôme blanc & noir de 2009″…

    Et franchement, n’en déplaise aux puristes j’ai trouvé les 3 versions ricaines bien meilleures que toutes les versions japonaises. L’ambiance terrifiante est toujours là, l’ambiance sonore aussi, et les effets spéciaux ricains donnent une meilleure crédibilité aux fantômes, ce qui faisaient défaut aux versions japonaises. Et les longueurs inutiles des premières versions japonaises ont disparu, tant mieux…

    Je pense que les puristes n’acceptent pas le fait qu’il y a des occidentaux qui jouent dans ces remake de film asiatiques, c’est pourquoi à cause de ça ils chient sur les remakes ricains, alors que je suis sûr que ces mêmes films avec que des acteurs japonais les aurait beaucoup plus plu.

    Ok d’accord les Ju-On, ou the Grudge c’est loin d’être des tueries comme films, mais ce ne sont pas des navets non plus, m’enfin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *