Lecteur Blu-ray 3D Toshiba BDX3000

Toshiba vient de présenter au CES 2010 sa première platine Blu-ray certifiée 3D, la BDX3000. Elle sera dotée du Wi-Fi, compatible DLNA, et proposera la fonction BD Live. Elle possédera les connectiques analogiques 7.1 et sera pourvue de la nouvelle interface HDMI 1.4. Ce lecteur décodera en interne les pistes DTS-HD et TrueHD. Pratique, la lecture des formats MP3, Divx, Jpeg, WMA et AVCHD est prévue.

4 commentaires

  • Samy

    Aucun prix encore ?

  • Noodles

    Vivement la grande vadrouille, baby sittor et … le JT de Pernot en 3d … je vais la jouer réac’ mais franchement, l’attrait de la 3d est où, plutôt sur combien de titres ! Lorsque l’on constate le travail moyen effectué en remaster sur les catalogues des éditeurs.
    Donc pour quels titres … Avatar soit ! 1 ou 2 terminator mouais ! La trilogie LOTR allez et après … . Ca sent le bide !
    Etant gamer je n’y tout aussi peu d’intérêt hormis vendre de la dalle nouvelle techno, des processeurs NG et… surtout créer le besoin avec des exclus.

  • duval

    tous les cinephiles sont en attente de ce format 3d depuis que les telees et les lecteur blu-ray sont installer apres tout la haute definition c;est bien la 3d qui etait annoncer depuis quelques annees dejas j;espere que le catalogue sera aussi pour de vrais film et pas seul des film d;animation comme avatar

  • nathan aaronson

    Loin de moi la polémique, mais en quoi “le cinéphile” dont aujourd’hui 99,9999% des films sont en 2d et dont la qualité d’image et son est à mon sens arrivée à un très haut niveau, est en attente !
    Encore une fois, et me considérant comme cinéphile, je n’attends pas de Cassavetes, de Leone, de Scorcese, de Coppola, de Resnais, de Truffaut, de Kurosawa (j’arrête là …) en qualité 3D !
    Par contre et là je encore je ne rejoins pas Duval, pour des films récents totalement dédiés 3D tels qu’avatar, destination finale 4 etc et d’autres à venir.
    C’est un peu le principe de la sonorisation des films muets et la colorisation des films n&b, au final c’est flop et exempt de personnalité, en tous les cas celles de la réalisation de l’époque.
    Encore une couche, la 3d répond à une volonté d’inondation technologique puisque rien ne bouge vraiement depuis l’avènement des dalles (hormis le led et des ajustements peu flagrants en terme de consommation energétique peut-être), il n’y a qu’à voir l’I-phone écran 3d … .
    A un très haut niveau de qualité, il n’est plus nécessaire de bosser dessus (cf les sacd vs les cd !), mieux vaudrait bosser sur les éditions et les titres dispo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *