Sortie Blu-ray G.I. Joe : Interview de Saïd Taghmaoui

A l’occasion de la sortie de G.I. Joe en DVD et Blu-ray, j’ai eu la chance et le privilège de rencontrer Saïd Taghmaoui. Je tenais à remercier toute l’équipe de FHCOM pour leur accueil chaleureux et leur professionnalisme. Plongé au milieu de tout un tas de goodies Paramount, l’entretien avec l’acteur va s’avérer être une véritable expérience humaine qui dépasse la simple interview. Passionné et passionnant, Saïd Taghmaoui s’est prêté au jeu de répondre à mes questions autour du film G.I. Joe mais aussi sur le Blu-ray Disc en général.


Quelle expérience retenez-vous d’un film tel que G.I. Joe ?
Saïd Taghmaoui : Un vrai souvenir, comme celui d’une colonie de vacances. C’est comme réaliser un rêve d’enfant, devenir un G.I. Joe. Quel garçon n’a jamais voulu jouer le rôle d’un super héros ? Ça n’a été que du bonheur. C’est énorme, le tournage a duré 7 mois, des liens forts se sont créés, une vraie connivence. C’est un film avec de grands effets spéciaux, et même si on a passé beaucoup de moments devant des fonds verts ou bleus, ça reste une excellente expérience humaine. Je me suis amusé, tout le monde s’entendait très bien dans l’équipe.

Justement, comment cela s’est passé avec Stephen Sommers ?
Saïd Taghmaoui : Je n’avais jamais travaillé avec ce réalisateur mais nous nous sommes parfaitement entendus.

Avec désormais la possibilité de voir et de revoir les films chez soi, quel regard portez-vous sur vos œuvres avec le recul ? Les visionnez-vous en vidéo ?
Saïd Taghmaoui : Je travaille tellement que je n’ai même plus le temps d’aller au cinéma. Il m’arrive d’aller aux avant-premières et tu peux enfin voir la concrétisation de ton travail. On peut voir aussi les scènes qui ont été faites à partir d’images de synthèses, que l’on ne voit pas pendant le tournage.

Êtes-vous un consommateur de Blu-ray Disc ? Connaissez-vous ce nouveau format ?
Saïd Taghmaoui : Je connais les Blu-Ray Disc, j’en ai beaucoup et je n’ai d’ailleurs presque que ça. A vrai dire, j’ai toujours suivi l’évolution des formats, vhs, dvd… les grands disques là… (NDLR : il cherche le terme de laserdiscs que je lui rappelle), Ah oui les laserdics. Je suis passé au blu-ray depuis bientôt un an.

Je précise d’ailleurs que j’ai particulièrement apprécié le blu-ray du film Angles d’attaque
Saïd Taghmaoui : Oh oui, un excellent film, je te conseille aussi de voir Trahison avec Don Cheadle, Guy Pearce, un bon film que j’ai tourné rapidement.

De votre point de vue d’acteur, pensez-vous que la Haute Définition pourrait influencer l’avenir du cinéma d’une quelconque manière ?
Saïd Taghmaoui : On y est déjà, en plein dedans, avec les nombreux effets visuels, les incrustations… Des films comme Avatar réalisé à 80% en images de synthèses. C’est l’avenir, on ne peut plus faire comme si ça n’existait pas.

Comment pourriez-vous présenter le film G.I. Joe afin de donner envie à mes lecteurs d’acheter le Blu-ray ?
Saïd Taghmaoui : C’est un véritable divertissement, on sait pourquoi on l’a fait. Ici, c’est de l’action, des effets spéciaux… ll y a des films où l’on n’a vraiment pas besoin de réfléchir : On arrive, on n’a plus qu’a retirer son cerveau et apprécier le film, et prendre un maximum de plaisir.

Quels sont vos futurs projets ?
Saïd Taghmaoui : Mes projets, c’est G.I. Joe 2 et 3, c’est signé. Même si j’aimerais me poser un peu, j’ai cette envie de tourner et je suis beaucoup sollicité. Ma carrière se fait à l’international. Le seul film français que j’ai fait c’est La haine et depuis je ne peux plus marcher tranquille dans la rue. Mais le cinéma français n’est pas aussi libéré qu’aux Etats-Unis. Les acteurs de La haine par exemple, des trois acteurs principaux, Hubert Koundé a disparu de la circulation, le pauvre, alors que c’était un très bon acteur. Moi je suis parti aux Etats-Unis car là-bas que tu sois bleu, rouge, arabe, tu peux avoir plein de rôles intéressants, et Vincent Cassel, ben il fait parti d’une famille qui fait parti du cinéma, il est blanc et il fait parti du cinéma français… Des Taxi, il n’y a eu qu’une série, ça limite les choix de tournage… Aux Etats Unis, il y a Obama président, quand est-ce que nous verrons un Obama président en France ? On a Harry Roselmack, mais bon ça a fait quand même fait tout un raffut… Où est-ce qu’il est notre Denzel Washington ? On n’a pas d’équivalent…

La responsable de presse nous interrompt gentiment car le temps imparti était déjà écoulé.

Saïd Taghmaoui : Vous risquez encore de me voir souvent sur grand écran…
Je précise alors que nous ne pouvons qu’être ravis…

L’entretien se termine par quelques photos, des autographes et une poignée de mains.

Je remercie tout particulièrement Saïd Taghmaoui.
Propos recueillis par Cédric // www.blurayenfrancais.com

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *