Blu-ray L’Amour de L’Or – Test Blu-ray

– Image –
Un transfert en Haute Définition qui vous proposera une immersion totale dans le métrage (parfois ensoleillée ou sous-marine, c’est selon). Les missions du Blu-ray sont ici atteintes sans hésitation. On prend littéralement un bain de couleurs, resplendissantes et chatoyantes. L’image propose en effet un sublime éclat colorimétrique, flattant plus que de raison le film. Outre cette qualité, les scènes alternent entre un relief appuyé et des plans un peu plus fades. Néanmoins, le piqué est de très bon aloi, détaillant rigourement l’oeuvre. La profondeur de champ est telle qu’on profite idéalement des décors somptueux. Nombre de points forts permettent une vision quasi-idyllique de cette chasse au trésor. Notons quelques surfaces planes où une légère trace de compression apparait. Rien de véritablement amputable.

Note
Lire la suite…

Blu-ray The Eye – Test Blu-ray

– Image –
Une fois encore, le moins bien cotoie l’excellent. Cependant, rien de gravissime, juste des fourmillements muraux qui apparaissent. Passé ces rares moments, le transfert enchante littéralement l’oeuvre. La photographie dispose d’un très beau rendu. Ainsi, scènes nocturnes et/ou d’intérieur demeurent sublimes et sont contrastées à souhait, soutenues par des noirs d’une solidité sans faille. La profondeur de champ est saisissante, et les premiers plans bénéficient d’un splendide piqué, détaillant incroyablement bien les visages et les gros plans, assez nombreux. La colorimétrie propose de jolies couleurs mais tend lors de certaines séquences vers des teintes plutôt artificielles, fantastique oblige. Quoiqu’il en soit, ce Blu-ray répond à nos attentes de manière convaincante.

Note
Lire la suite…

Blu-ray Constantine – Test Blu-ray

– Image –
L’impact de l’univers visuel est total. La précision demeure au rendez-vous et sublime réellement le film. Le piqué détaille les premiers plans avec ardeur, saisissant ! Les arrière-plans s’affichent avec une infinie grandeur mais aussi de temps en temps avec un léger bruit, constituant l’un des points faibles de la compression. Les noirs sont éclatants de beauté et les contrastes accusent d’une profondeur éblouissante (certaines séquences de nuit sont magistrales). Ce disque flatte réellement l’oeuvre et les détails fusent, pour le plus grand plaisir de nos pupilles. Malgré les scènes en intérieur et le côté sombre, le transfert s’avère percutant et idéal. Le Blu-ray nous offre de merveilleuses conditions de visionnage même si certains plans ne sont pas dénués de défauts.

Note
Lire la suite…

Blu-ray Beetlejuice – Test Blu-ray

– Image –
Le disque propose le film dans d’excellentes conditions et permet de dépasser facilement l’édition DVD. Toutefois, même si la jaquette précise une édition du 20ème anniversaire, il n’y a pas eu de restauration du master et cela se ressent. Cette version Haute Définition comporte donc des atouts certains mais aussi des faiblesses. La palette colorimétrique présente le film sous son plus beau jour, et cela transcende ce petit bijou de Burton, pour qui les couleurs jouent un rôle prépondérant. La précision est au rendez-vous et cela révèle de nombreux trucages numériques, qui donnent un coup de vieux au film d’un point de vue visuel. Grain et fourmillements, pas des plus gênants, sont de mises. Piqué et profondeur de champ peinent à prendre réellement leur envol pour nous plonger dans une ambiance des plus détaillées. Globalement, le Blu-ray tend la qualité vers le haut mais demeure perfectible. Les vingt ans de l’oeuvre se ressentent à l’écran malgré un transfert tout à fait honorable. 

Note
Lire la suite…

Blu-ray 10 000 – Test Blu-ray

– Image –
Sans atteindre des sommets, la définition s’affiche tout de même de manière éloquente. Le film se prête d’ailleurs parfaitement à la Haute Définition. Les beaux arrière-plans, appuyés par de jolis effets spéciaux (quelques fois fortement visibles) et des paysages somptueux, nous apparaissent idéalement. En effet, la profondeur de champ met en avant les détails les plus anodins. Le piqué caractérise avec vigueur l’ensemble des premiers plans. Malheureusement, un léger grain s’affiche et surtout des fourmillements gâchent certaines séquences (ciel, scènes nocturnes…) et portent atteinte aux qualités. La compression se voit alors et la précision s’atténue alors. Néanmoins, une certaine beauté s’exprime et encence littéralement le métrage. La richesse de la palette colorimétrique propose une saturation resplendissante. Noirs et contrastes accusent d’une parfaite intensité. Ce Blu-ray mérite de s’y attacher afin de découvrir ce film épique, même si certains défauts demeurent handicapants.

Note
Lire la suite…

Blu-ray Je suis une Légende – Test Blu-ray

– Image –
Un superbe encodage, merci Warner ! Je pourrais passer des dizaines de lignes à faire les éloges de ce disque mais je vais tenté d’être bref car les superlatifs vont vite tarir. Les arrière-plans sont sublimes et détaillés. L’image a un piqué du tonnerre ; La peau de Will Smith nous apparait comme jamais. Les contrastes demeurent à toutes épreuvres ; Les scènes de nuit, notamment celle de la bagarre sont ma-gni-fi-ques. La palette colorimétrique resplendit ; La scène finale du Vermont par exemple innonde littéralement l’écran, les différentes teintes de vert de la forêt sont incroyables, infinies. Chaque plan bénéficie d’une précision redoutable, mettant en avant le travail de l’équipe du film. Un transfert comme on aimerait en voir plus souvent…

Note
Lire la suite…

Blu-ray En Pleine Tempête – Test Blu-ray

– Image –
Le film s’ouvre sur de beaux plans en extérieur. La palette colorimétrique est des plus saisissantes, affichant de nombreuses teintes, appuyé par des noirs solides et de jolis contrastes. Les scènes en intérieur sont légèrement moins détaillées. La précision s’affiche sans discontinuer, sauf sur certaines séquences où un grain apparaît et il faut avouer que le piqué s’avère quelque peu lissé, rendant l’ensemble qualitativement limité. D’ailleurs, une impression étrange de flou, ou plûtôt de buée opère, surtout lors des moments sombres. Les arrières plans, quant à eux, se révèlent à nous, avec prestance. Le gain en Haute Définition est alors réel. Les scènes en haute mer sont de toutes beautés, flattant les effets spéciaux et mettent en valeur ce drame.

Note : 8/10

– Caractéristiques du Blu-ray testé –
Editeur : Warner Bros
Date de sortie : 13/08/2008
Format Cinéma : 2.35
Encodage Vidéo : VC1
Origine : France
Pistes son : Dolby Digital : Français 5.1, Québécois 5.1, Allemand 5.1, Castillan 5.1, Italien 5.1, Japonais 5.1 – Dolby TrueHD : Anglais 5.1
Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Castillan, Italien, Danois, Finlandais, Néerlandais, Japonais, Espagnol, Portugais, Norvégien, Chinois, Suédois

– Audio –
Le score de James Horner est sublimé par les enceintes. La bande son présente un relief marqué et envoûtant, nous faisant partager ce drame humain. Les bruitages bénéficient d’un très beau rendu, appuyés par du surround efficace et des basses de qualité. La seconde partie explose littéralement le caisson de basse et nous met au coeur de la tempête. Notons que la version TrueHD anglaise est redoutable, innondant tout sur son passage !

Note : 10/10

– Le film –
Réalisateur : Wolfgang Petersen
Acteurs : George Clooney, Mark Wahlberg, Diane Lane, William Fichtner, Karen Allen
Durée : 129 minutes
Année : 2000
Genre : Aventures, Drame
Synopsis :
Gloucester fut pendant près de quatre siècles le premier port d’Amérique. Mais l’âge d’or est révolu et les temps difficiles obligent les marins à s’aventurer dans des zones dépressionnaires à haut risque. Aussi, après une saison décevante, Billy Tyne, capitaine de ‘l’Andrea Gail’, décide-t-il de tenter sa chance dans la zone du cap Flemish. Mais les éléments semblent s’acharner contre lui et son équipage: une terrible tempête se soulève.

Critique
Un superbe cating pour un film marin qui brille par son originalité, c’est à dire que rares sont les fois où le monde de la pêche a été abordé au cinéma. Ici, notamment, nous est révélé la difficulté de celle-ci et les dangers qui peuvent survenir en mer. L’oeuvre séduit par sa sobriété et le jeu des acteurs. Le temps passe vite et il y a peu de temps morts. Le film n’a pas vieilli outre mesure, consolidé par un sujet intemporel. Un incontournable pour les amateurs d’aventures humaines ; L’homme, confronté à mère nature. Le final est dantesque, laissant un amer goût d’eau salé…

– Les bonus –
– Commentaire audio
– Coulisses du tournage
– “Témoins de la tempête”
– Entretien avec James Horner
– Galerie photos
– Bande-annonce

En pleine Tempête sur Amazon.fr

Blu-ray Zodiac – Test Blu-ray

– Image –
Quel beau travail, dans tous les sens du terme, que ce soit aussi bien au niveau de la compression que celui de Fincher pour la reconstitution. Ce transfert illumine littéralement l’œuvre. Cette édition Haute Définition peut ainsi nous faire profiter de chaque détail. Certains plans de San Francisco sont sublimes. Sur 2h40, il n’y a que quelques plans qui affichent un léger grain ‘cinéma’, le reste frôle la perfection. De cette manière, rien ne peut pénaliser ce magnifique encodage. Les arrière-plans, les reflets, le piqué, la précision resplendissent. La palette colorimétrique affiche tout ce qu’il faut pour profiter des teintes du passé. Force est de constater que même si le métrage se déroule beaucoup de nuit, en intérieur ou à faible éclairage, la qualité s’exprime et ne faillit pas.

Note
Lire la suite…

Blu-ray Vol au Dessus d’un Nid de Coucou – Test Blu-ray

– Image –
Pour un film âgé de plus de 30 ans, la précision est de mise. En effet le gain en résolution demeure de très bonne facture. Certaines séquences proposent un transfert de toute beauté, notamment lors des scènes diurnes et en extérieur. Les détails des premiers plans atteignent par moment une jolie qualité, mais n’offrent pas un piqué des plus saisissants. Cet aspect force tout de même le respect. Un grain quasi omniprésent, doublé d’un bruit de compression en arrière plan, altèrent certains plans, surtout en intérieur ou de nuit. La copie utilisée comporte également régulièrement quelques taches blanchâtres. La profondeur de champ quant à elle sait se montrer pertinente parfois en nous révèlant une image détaillée. En faible éclairage pur, la netteté laisse place à du moins bon. Les couleurs proposent une palette limitée mais parfaitement fidèle aux colorimétries de l’époque. Le gain en Haute Définition pour ce vol hors du commun est donc réel, d’autant que le film ne dispose pas d’une luminosité redoutable et ne fait que se dérouler en majeure partie dans un centre d’internés.

Note
Lire la suite…

Blu-ray Pale Rider – Test Blu-ray

– Image –
Le film se présente à nous, dès les premières minutes, avec un master imparfait, proposant une image tremblante et des collines fourmilleuses à outrance. Les couleurs paraissent tantôt ternes et ternies ou flamboyantes, nous plongeant au coeur de ce far west d’un autre temps. Certains plans sont remarquables de précision, avec une jolie profondeur de champ et des premiers plans saisissants. La compression ne cesse d’hésiter entre le bien et le nettement moins bien. En faible luminosité (la scène de la droguerie par exemple), le flou pend littéralement le pas sur la qualité. Certaines séquences sont bruitées, d’autres de meilleur aloi, rendant le transfert idéal. Un grain s’affiche surtout lors des scènes nocturnes. L’hétérogénéité du disque est bien sûr du à l’âge du film. Ce blu-ray propose néanmoins ce dernier dans des conditions jamais égalées. Mais, nous ne pouvons et ne devons pas avoir les mêmes exigences qu’avec un film récent.

Note
Lire la suite…

Blu-ray Permis de Mariage – Test Blu-ray

– Image –
Le film nous est présenté dans un très bel écrin. Pas de défaut handicapant à outrance, mais tout de même un léger grain omniprésent, et de vilains fourmillements muraux répétifs et tenaces. La compression est donc de très bonne facture mais laisse un goût de perfectibilité possible. Parmi les points forts, de sublimes couleurs chatoyantes offrant de très belles teintes naturelles. Il faut dire que le film se passe en majeure partie en forte luminosité, avec des décors sans artifices, tout cela ne peut que conforter la qualité de l’ensemble. Le grain altère quelque peu le piqué, qui aurait pu être davantage saillant. Cependant, les détails sont nombreux, affichant de jolis arrière-plans. La précision s’avère donc concluante mais Warner nous a déjà habitué à mieux.

Lire la suite…

Blu-ray Sans Plus Attendre – Test Blu-ray

– Image –
Le film bénéficie de qualités mais aussi de défauts majeurs. Commençons par les points forts, le piqué détaille brillament chaque scène, surtout les premiers plans. Les visages, et autres éléments des personnages nous apparaissent avec une précision redoutable. La profondeur de champ ne souffre d’aucune façon et présente les séquences avec ardeur, à tel point que les incrustations sur fond bleu se voient de manière assez flagrante. La colorimétrie n’est pas en reste, chaleureuse et nuancée, elle distille une ambiance feutrée. Venons-en aux imperfections, le disque affiche un grain ‘cinéma’ constant et plutôt fortement marqué. D’autre part, pas mal de bruit défigure les arrière-plans, les rendant énormément fourmilleux. La compression se fait donc ressentir à ce niveau de l’affichage. Bilan mitigé donc pour ce Blu-ray.

Lire la suite…

Blu-ray Sweeney Todd – Test Blu-ray

– Image –
Tim Burton a fait le choix de centrer le film vers une obscurité marquée et une désaturation quasi totale des couleurs. Cela ne pouvait que forcèment se ressentir sur l’image. La définition s’avère concluante mais des défauts existent. L’ensemble est teinté par un léger grain cinéma, il est constant et occasionne une altération de la qualité. Warner nous a habitué à une compression sans faille et l’on ne peut qu’être déçu par ce disque. Certes, le Blu-ray sublime le film et tout le monde devrait pouvoir découvrir ce bijou via ce médium. Le piqué est précis, cisele et détaille les séquences. Les contrastes essayent de sortir leur épingle du jeu avec le peu de lumière. Pari à moitié gagné, cela fourmille, les noirs demeurent profonds mais se voient quelque fois entachés par le grain. Néanmoins, une très belle gamme de noir, de gris nous est proposé, confortant l’impact visuel. La photographie est littéralement magnifiée par ce disque. La palette colorimétrique s’exprime qu’à quelques moments, lorsque les couleurs vives viennent chasser le simili noir et blanc. Mis à part ces quelques remarques, le tout propose l’oeuvre dans de sublimes conditions, notamment grâce à une belle profondeur de champ et une précision sans pareille, fidèle à la Haute Définition.

Note
Lire la suite…

Blu-ray La Légende de Beowulf – Test Blu-ray

– Image –
L’image ne souffre d’aucun défaut. Cette technique de ‘performance capture’ va à ravir à la Haute Définition. Les détails créés par les auteurs sont nombreux. Le piqué reste malheureusement en retrait à cause du lissage obligé par la numérisation. Les arrière-plans et la riche colorimétrie magnifient les séquences. De très beaux contrastes s’affichent, appuyés par des noirs d’une densité irréprochable. L’impression de relief est bien réelle, offrant un spectacle grandiose. La compression s’avère donc parfaite.

Lire la suite…

Blu-ray La Rumeur Court – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Ce Blu-ray permet de nous délivrer une multitude de détails sur le métrage. Néanmoins, la mise en scène en cadrage serré ne facilite pas la révélation des arrière-plans, qui savent être tout de même précis quand il le faut. A contrario donc, les premiers plans offrent un piqué rigoureux sur les personnages. On dénote un léger grain ‘cinéma’ tout le long du film qui empêche d’avoir des contours bien définis (des fourmillements agissent parsimonieusement également). Et c’est regrettable. Concernant la colorimétrie, elle joue son rôle sans exceller outre mesure. Un disque homogène qui manque de caractère pour sublimer le film, comme certains encodages ont déjà su le faire avec brio.

Lire la suite…

1 11 12 13 14