Blu-ray Noé – Test Blu-ray

(Noah) – Synopsis –
Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement.


– Le film –
Réalisateur : Darren Aronofsky
Acteurs : Russell Crowe, Jennifer Connelly, Ray Winstone, Anthony Hopkins, Emma Watson
Durée : 2h19
Année : 2014
Genre : Aventure, Catastrophe, Drame, Fantastique

– Avis technique –
Image : La précision ne manque pas de coffre, laissant la profondeur de champ, le piqué et le relief dessiner des plans sacrément solides. Rares sont les pertes de définition, elles existent néanmoins, n’amputant en rien l’excellence du rendu.
Note :… 9/10
Son : Un mixage dynamique et immersif. Même le français sait offrir une fougue pointue, pourtant en Dolby Digital, mais forcément, c’est en anglais que toute la puissance prend vie.
Note :… 10/10

– Caractéristiques du Blu-ray –
Éditeur : Paramount
Date de sortie : 12.08.2014
Format Cinéma : 1.85
Origine : France
Pistes sons : Français Dolby Digital 5.1, DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français

– Les bonus –
L’Islande : d’une extrême beauté
L’extérieur de l’arche : une bataille pour 300 coudées
L’intérieur de l’arche : des animaux par paires

– Critique subjective –
Darren Aronofsky s’est approprié le récit et l’a modulé selon sa vision, son univers. D’accord. Toutefois, il y greffe des faits inutiles, transforme le personnage et dénature en un sens la portée réelle de l’histoire. Apposer une griffe artistique se révèle louable, mais attention à ne pas glisser vers les messages biaisés, les raccourcis ou les prises de position contestables. La limite se pose. Le casting reste convaincant, les effets spéciaux savent aussi en mettre plein la vue et l’ensemble s’accorde de manière indiscutable à imposer une œuvre épique. Ce dernier point hisse donc le film à être un divertissement de bonne facture.
Note :… 3/5

» Acheter le Blu-ray sur Amazon.fr

Un commentaire

  • J’ai préféré la 1er partie du film avec la vision dantesque des derniers humains présentés comme des bêtes féroces.La seconde partie en huis-clos dans l’arche est plus problématique à mon sens. En tout cas une vision très personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *