Blu-ray Sans Plus Attendre – Test Blu-ray

– Image –
Le film bénéficie de qualités mais aussi de défauts majeurs. Commençons par les points forts, le piqué détaille brillament chaque scène, surtout les premiers plans. Les visages, et autres éléments des personnages nous apparaissent avec une précision redoutable. La profondeur de champ ne souffre d’aucune façon et présente les séquences avec ardeur, à tel point que les incrustations sur fond bleu se voient de manière assez flagrante. La colorimétrie n’est pas en reste, chaleureuse et nuancée, elle distille une ambiance feutrée. Venons-en aux imperfections, le disque affiche un grain ‘cinéma’ constant et plutôt fortement marqué. D’autre part, pas mal de bruit défigure les arrière-plans, les rendant énormément fourmilleux. La compression se fait donc ressentir à ce niveau de l’affichage. Bilan mitigé donc pour ce Blu-ray.

Lire la suite…

Blu-ray Sweeney Todd – Test Blu-ray

– Image –
Tim Burton a fait le choix de centrer le film vers une obscurité marquée et une désaturation quasi totale des couleurs. Cela ne pouvait que forcèment se ressentir sur l’image. La définition s’avère concluante mais des défauts existent. L’ensemble est teinté par un léger grain cinéma, il est constant et occasionne une altération de la qualité. Warner nous a habitué à une compression sans faille et l’on ne peut qu’être déçu par ce disque. Certes, le Blu-ray sublime le film et tout le monde devrait pouvoir découvrir ce bijou via ce médium. Le piqué est précis, cisele et détaille les séquences. Les contrastes essayent de sortir leur épingle du jeu avec le peu de lumière. Pari à moitié gagné, cela fourmille, les noirs demeurent profonds mais se voient quelque fois entachés par le grain. Néanmoins, une très belle gamme de noir, de gris nous est proposé, confortant l’impact visuel. La photographie est littéralement magnifiée par ce disque. La palette colorimétrique s’exprime qu’à quelques moments, lorsque les couleurs vives viennent chasser le simili noir et blanc. Mis à part ces quelques remarques, le tout propose l’oeuvre dans de sublimes conditions, notamment grâce à une belle profondeur de champ et une précision sans pareille, fidèle à la Haute Définition.

Note
Lire la suite…

Blu-ray The Red Sword – Test Blu-ray

– Image –
Un disque bien fort homogène pour notre plus grand plaisir. Pas de défaut majeur, à part, le grain cinéma qui est constant, tout en étant un peu plus marqué lors des scènes de nuit ou de grande surface (murs, ciels, collines…). Une belle réussite vu que le film se passe essentiellement avec un minimum d’éclairage. Le piqué est des plus saillants, révélant de nombreux détails. Ce dernier, appuyé par le travail du directeur photo, offrent des scènes sublimes. La profondeur de champ propose de superbes plans sur ces terres d’Irlande et d’Angleterre en guerre. La colorimétrie est chaude, avec une très belle gamme de nuances. Contrastes et noirs inondent l’écran avec leurs rendus, que seule, la Haute Définition sait nous garantir.

Lire la suite…

Blu-ray Taxi 3 – Test Blu-ray

– Image –
Une assez belle réussite en terme de compression mais comme à l’accoutumé, certaines scènes viennent obscurcir ce beau tableau. En effet, l’image n’est pas exempt de bruit et de grain. Le métrage peut littéralement être découpé en deux pour évoquer la qualité de la définition. Sans doute du à la luminosité, la première partie s’affiche avec un grain (plus ou moins présent) quasi constant alors que la seconde, empreinte d’une forte luminosité, propose un transfert de toute beauté. La palette colorimétrique affiche une large gamme. Les séquences sont détaillées habilement grâce à un joli piqué, des noirs profonds ainsi qu’à des arrière-plans idéaux. La précision est donc au rendez-vous !

Lire la suite…

Blu-ray Skin Walkers – Test Blu-ray

– Image –
L’image bénéficie d’une très belle compression. Un léger grain cinéma s’affiche surtout lors des scènes sombres. Le reste est impeccable, aucun bruit ni fourmillement ne vient entâcher le travail. La palette colorimétrique s’exprime d’une façon sublime, renforcée par de jolis contrastes. Chaque pixel affiche un pigment de couleur, pour le plaisir de nos pupilles, nous offrant alors un rendu magnifique. Ainsi, de très beaux plans apparaissent, contrastés à souhait. Le piqué permet de rendre de nombreux détails. Au final, ce Blu-ray brille sous de multiples aspects.

Lire la suite…

Blu-ray La Légende de Beowulf – Test Blu-ray

– Image –
L’image ne souffre d’aucun défaut. Cette technique de ‘performance capture’ va à ravir à la Haute Définition. Les détails créés par les auteurs sont nombreux. Le piqué reste malheureusement en retrait à cause du lissage obligé par la numérisation. Les arrière-plans et la riche colorimétrie magnifient les séquences. De très beaux contrastes s’affichent, appuyés par des noirs d’une densité irréprochable. L’impression de relief est bien réelle, offrant un spectacle grandiose. La compression s’avère donc parfaite.

Lire la suite…

Blu-ray Jumper – Test Blu-ray

– Synopsis –
Depuis qu’il a découvert qu’il pouvait se téléporter n’importe où sur terre, le monde n’a plus de limite pour David Rice. grâce à son pouvoir, il peut déjeuner en Egypte sur la tête du Sphinx, passer la journée à faire du surf en Australie, dîner à Paris et prendre le dessert au Japon. Les murs ne l’arrêtent plus et aucun coffre de banque ne lui résiste. Libre comme personne, David vit dans l’insouciance la plus totale, jusqu’à ce que…

Lire la suite…

Blu-ray Hitman – Test Blu-ray

– Image –
De beaux mais aussi de très désagréables plans se disputent régulièrement dans le film. En effet, profondeur de champ, piqué, colorimétrie rendent la vision idyllique. Les scènes sont ainsi magnifiques. Malheureusement, en faible éclairage ou de nuit, certaines séquences laissent vraiment à désirer, entachant réellement le travail. Cette dualité, expose alors un Blu-ray non homogène et il nous est difficile de poser un regard indulgent devant les défauts. Dommage ! Cependant, la majeure partie tend à prendre les qualités pour délaisser le négatif.

Lire la suite…

Blu-ray Souviens toi l’été Dernier – Test Blu-ray

– Image –
Un disque ma-gni-fi-que ! La compression est hors du commun, sachant que le film a 11 ans et qu’il se passe à 90 % de nuit, on ne peut qu’être admiratif. Pas un défaut ne pointe son nez. Les scènes nocturnes sont sublimes avec de beaux noirs, de jolis contrastes. Les couleurs excellent à chaque instant. Les séquences proposent une profondeur de champ des plus efficaces. Pas de grain ni de bruit, seuls les plus pointilleux pourront admettre qu’il y a quelques effets de fourmillements (légers) sur les plans du ciel. Les détails, le piqué, la précision rendent idyllique cette vision. Un tel transfert ne pourra que vous ravir et vous amènera à vous débarasser de votre DVD sans aucun regret.

Lire la suite…

Blu-ray Day Watch – Test Blu-ray

– Image –
Ce deuxième opus de la saga a été encodé avec le même soin mais le rendu est moindre. En effet, ce Blu-ray est un cran en dessous du premier. Les fourmillements et le grain sont davantages apparents. Le piqué demeure de très bonne qualité. Les arrière-plans détaillent parfaitement les scènes. Les noirs sont profonds et de beaux contrastes s’affichent devant nous. La palette colorimétrique retranscrit parfaitement l’atmosphère créée par les auteurs. Un disque qui propose donc une précision idéale pour découvrir cette histoire hors-norme.

Lire la suite…

Blu-ray Night Watch – Test Blu-ray

Test de l’image
Un disque d’une qualité redoutable. Fox nous propose ici un encodage qui frise la perfection. Outre, deux ou trois courts laps de temps où de minuscules fourmillements apparaissent, le reste est constant, proposant le film avec un léger grain ‘cinéma’ qui s’oublie rapidement. Ce blu-ray offre un très beau rendu de l’oeuvre. Les noirs sont profonds, les arrière-plans détaillés et une palette des couleurs des plus riches. Le piqué révèle un maximum de précision. Ce beau travail de compression est d’autant plus abouti que le matériau de base ne facilitait pas la tâche : Images crasseuses, Russie morne, faible éclairage, beaucoup de scènes nocturnes. L’éditeur réussit ici un coup de maître.

Lire la suite…

Blu-ray John Rambo 4 – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Un Blu-ray comme on aimerait en avoir plus. L’image est tout simplement somptueuse. Les paysages sont magnifiés par cette Haute Définition de grande qualité. Tout y est pour nous en mettre plein les mirettes : piqué du diable, profondeur de champ à vous couper le souffle, palette colorimétrique sublime… Les effets d’éclairage de nuit demeurent splendides, soulignés par des contrastes remarquablement nuancés et des noirs magistraux. Pour les plus pointilleux d’entre nous, quelques plans recèlent un léger grain mais ceux-ci ne peuvent altérer un jugement qui ne peut que tendre vers une perfection atteinte par ce transfert. Vraiment du très bon travail. Merci Lionsgate !

Lire la suite…

Blu-ray Frontière(s) – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
Certains choix ne permettent pas au disque de se révéler à nous comme on le souhaiterait pour de la Haute Définition. Le faible éclairage et les scènes nocturnes contribuent à avoir un grain fortement présent. Ce dernier s’accompagne de fourmillements sur certains plans. La compression ne peut donc être totalement concluante face à ces handicaps réels. De plus, le master choisi pour l’encodage comporte quelques petits défauts. La mise en scène, nerveuse, ne facilite pas la lecture des arrière-plans, et quand bien même la caméra se pose, la granulosité altère également ces derniers (qui s’avèrent en fin de compte sur certaines scènes complétement bruités). Côté points positifs, les gros plans permettent d’avoir un piqué des plus saisissants. La palette colorimétrique propose de nombreux pigments, restituant parfaitement l’ambiance glauque de l’oeuvre. Le gain de qualité de l’image pour ce Blu-ray est donc indéniable, mais varie selon les séquences (avec de beaux noirs ou contrastes, si chers à nos galettes bleues) grâce à une précision qui s’en tire pas trop mal (de nombreux détails apparaissent). Un disque non exempt de défauts, nous amenant néanmoins à un visionnage dans d’agréables conditions.

Lire la suite…

Blu-ray Cloverfield – Test Blu-ray

Test / Critique Technique
La vision de ce film en Blu-ray contredit assez tout ce que j’ai pu lire. En effet, tout est tourné en caméra Haute Définition et permet de profiter pleinement de l’oeuvre. Mis à part, une ou deux séquences volontairement sales (défaut d’éclairage et/ou grain visible), le reste détaille rigoureusement le métrage. Avec de solides noirs intenses, les contrastes jouent parfaitement leurs rôles. Le piqué est des plus saisissants. Les plans à effets spéciaux innondent la télévision d’un esprit d’apocalypse. Quant aux couleurs, sachant que cela se passe le temps d’une nuit, avec un peu de lumière, elles s’affirment quand elles le peuvent avec une belle palette colorimétrique. Concernant les arrière-plans, ils proposent de saisir l’action avec une extrême richesse. En fin de compte, il s’avère qu’aucun défaut réel n’existe (en adéquation avec les choix du réalisateur), le transfert proposant une fluidite parfaite, sans trace de fourmillements. Ce disque permet donc de découvrir ce Cloverfield sous son meilleur jour.

Lire la suite…

Blu-ray Le Transporteur – Test Blu-ray

– Image –
Un Blu-ray encore bien disparate. En effet, ce dernier nous offre de splendides scènes de jour en extérieur, avec une palette colorimétrique à nous faire mettre des lunettes de soleil, tant on se croirait à Marseille aux côtés du héros. La lumière fuse, les couleurs reflètent une très belle teinte naturelle. Quant aux scènes de nuit, celles-ci frôlent le désastre avec du grain, des fourmillements, ainsi qu’une mauvaise saturation des couleurs. Tout cela affaiblit momentanément les gains de la Haute Définition. Il n’en demeure pas moins, qu’à l’opposé donc, les détails et le piqué s’expriment brillamment de jour (avec un léger ‘grain’ quasi-invisible), pour laisser place à une piètre qualité la nuit. La profondeur de champ varie également en fonction des éléments susmentionnés. Une galette qui ne s’en tire pas trop mal, dans la mesure où les plans nocturnes sont rares.

Note de l’image
Lire la suite…

1 155 156 157 158